Le marché mondial de l’assurance tiré par la locomotive chinoise

Le marché mondial de l’assurance tiré par la locomotive chinoise
La Chine, troisième marché mondial de l'assurance

Dans un marché au ralenti, conséquence des taux bas et de la faible croissance économique, la Chine enregistre un taux de croissance des primes à 2 chiffres, selon une étude de Swiss Re.

2016, année de croissance molle. Dans le sillage de l’environnement macroéconomique, le marché de l’assurance a connu l’an dernier une croissance modérée : + 3,1% au niveau mondial (en valeur réelle), contre +4,3% en 2015, selon une étude récente de Swiss Re. Un  ralentissement principalement dû à une croissance sensiblement plus faible dans les  marchés avancés, mais aussi à un ralentissement observé sur les marchés émergents, à l’exception notable de la Chine qui tire la croissance mondiale des primes.

La Chine, 3ème marché mondial

Le volume des primes originales totales en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest est resté quasiment identique en 2016 par rapport à l’année précédente, s’inscrivant à 1 400 Mds $. Les Etats-Unis restent le premier marché mondial avec 1350 Mds$ de primes. Deuxième marché mondial, le Japon avec 471 Mds$ de primes devance de peu la Chine qui se maintient au troisième rang mondial avec ses 466 Mds $ de primes. Une remontée spectaculaire puisqu’en 2000, l’empire du Milieu occupait le 16ème rang mondial.

Croissance plus modérée en vie

La Chine tire en particulier la croissance du marché de l’assurance-vie. Les primes originales émises en assurance vie dans le monde se sont élevées à 2 617 Mds$ en 2016, soit une hausse de 2,5 % en termes réels. Un rythme moins rapide qu’en 2015 (4,4%). Tandis que la croissance des primes vie marque le pas dans les économies matures depuis la récession de 2008, les primes dans les marchés émergents ont augmenté de 17 % en 2016 et de 23% pour l’Asie émergente. En Chine, les ventes ont profité de la poursuite de la libéralisation des taux d’intérêt et des efforts gouvernementaux pour encourager la croissance des produits de prévoyance.

La Chine et l’Inde devraient prendre la tête du marché en vie, estime Swiss Re. « Néanmoins, compte tenu des tailles des marchés, il est prévu que les économies avancées continuent à représenter environ la moitié des nouveaux volumes d’affaires exprimés en dollars à travers le monde d’ici à 2021 », souligne l’étude. Dans un contexte de taux bas prolongés, les assureurs vie continueront à réorienter leurs modèles d’affaires, en privilégiant les produits de prévoyance au détriment des produits d’épargne traditionnels, estime encore Swiss Re. « Mais, il faudra du temps avant que le changement au niveau de la composition des portefeuilles se matérialise véritablement en termes de rentabilité ». Les assureurs-vie n’ont pas réussi à renouer avec le ROE (rentabilité des fonds propres) d’avant crise : il est encore descendu à 8 % à la fin de l’année 2016, contre 11 % en 2015.

Une rentabilité sous pression

Quant à l’assurance de biens et de responsabilité, les primes ont progressé de 3,7 % dans le monde en 2016 (2115 Mds $), soit un recul par rapport aux 4,2 % de croissance enregistrés en 2015. En Europe de l’Ouest, le marché a notamment ralenti sous l’effet d’une croissance économique plus faible en France et en Allemagne. La Chine a enregistré sur ce marché une croissance de 20% et a contribué à la même hauteur que l’Amérique du Nord et l’Europe de l’Ouest à l’activité mondiale.

L’industrie de l’assurance a couvert 46 Mds $ de dommages au titre des catastrophes naturelles et 8 Mds $ de dommages au titre des catastrophes techniques en 2016. Le plus gros événement dommageable assuré de l’année a été le séisme au Japon en avril 2016, à l’origine de 4,9 Mds $ de sinistres. Dans un contexte de taux bas, faisant reculer les revenus des placements financiers, et de recul des résultats techniques, la rentabilité de l’assurance dommages est sous pression : le ROE chute de 8,1% à 6,2%. Ces conditions devraient rester identiques en 2017, juge Swiss Re. Là encore, la Chine et l’Inde devraient être moteurs, tandis que la remontée des taux aux Etats-Unis et la reprise de la croissance devraient redynamiser l’activité. En Europe, en revanche, la croissance devrait rester molle en 2017.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de service d'assurance en matière de frais de santé

EPA de la Ville Nouvelle de Sénart

26 août

91 - EPA SENART

Prestations de services d'assurances.

Hôpital local de Soultz

25 août

68 - SOULTZ

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Le marché mondial de l’assurance tiré par la locomotive chinoise

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié