Le Portugal privatise ses assurances dont Fidelidade

Le Portugal privatise ses assurances dont Fidelidade

Le gouvernement opte pour la privatisation à 100% des ses compagnies d’assurance, dont Fidelidade, une marque emblématique dans le pays.

Le gouvernement portugais a approuvé la semaine dernière la cession de 100% de la branche assurances de La Caixa Geral de Depositos, une institution fondée sur le modèle de la Caisse de Dépôts française. Trois compagnies sont concernées : Fidelidade, Multicare (santé) et OK! Teleseguros (assurance directe auto).
Avec un volume de primes de 3,1 Md€ en 2012 dont 2,1 Md€ en vie, Fidelidade, fondée en 1808, est le premier assureur portugais avec 31% du marché en vie et 25,2% en non vie (selon son dernier rapport d’activité). Néanmoins, ses ventes ont considérablement baissé, puisque le volume total de primes s’établissait 5,5 Md€ en 2010.

Vente de 95% du capital à des investisseurs

Selon le porte-parole du gouvernement, la cession de 95% du capital global des trois compagnies concernées «devrait se faire par vente directe à des investisseurs de référence avant la fin de l’année». Les 5% restants seront vendus aux employés. Les autorités privilégient l’option d’un repreneur global pour l’ensemble de la branche, qui pèse à peu près 40% du marché.

En mars dernier, La Caixa avait déjà cédé les hôpitaux de la compagnie d’assurances Amil au groupe brésilien HPP, moyennant une plus-value de 40 M€. L’objectif, en effet, est de satisfaire les bailleurs de fond du pays conformément au mémorandum signé avec la troïka (Commission Européenne, Banque Centrale Européenne et FMI).

Dans une dépêche parue jeudi 5 septembre, l'AFP a indiqué que «le gouvernement portugais a retenu deux candidats» parmi les cinq compagnies qui ont fait connaître leur intérêt pour FIdelidade au début du mois. Il s’agit de deux fonds d’investissement. Luis Marques Guedes, porte-parole du gouvernement, a indiqué qu’il s’agissait des deux fonds d’investissement Appollo Investment (USA) et Fosun (Chine) à l’issue du conseil des ministres, explique l’agence. Et le porte-parole de préciser que le gagnant sera «connu début décembre».

Cette privatisation s’inscrit dans un vaste programme du gouvernement qui souhaite réduire sa dette publique, qui s’élevait à 131,4% du PIB à fin juin, selon l’AFP.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Le Portugal privatise ses assurances dont Fidelidade

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié