Les 12 start-up phares de l'assurance

Le cabinet KPMG vient de publier le classement 2016 des fintech les plus importantes au monde. 12 starts-up spécialisées dans l’assurance sont distinguées, dont une française, Fluo.

Retenez bien leur nom, elles seront susceptibles demain de bousculer l’économie traditionnelle de l’assurance. Elles, ce sont ces 12 insurtech (start-up de l’assurance) dont une française – Fluo  – distinguées par le cabinet d’audit américain KPMG à l’occasion de la publication, la semaine dernière, de la 3e édition du « Classement fintech 100 ».

Deux listes ont été établies par KPMG : la première classe les 50 principales fintech au niveau mondial, reconnues pour leur exper­tise, et une seconde, sans ordre hiérarchique, met en avant les 50 fintech émergentes, distinguées en 2016 pour leur capacité d’innovation (emerging stars). Quels critères ont été retenus par KPMG pour primer ces jeunes pousses de l’économie mondiale ? Le montant total de capitaux levés, le taux de levée de fonds, la diversification géographique et la diversité sectorielle. Enfin, un facteur « X », qui mesure, de manière ­subjective, le degré de produit, de service et de business model d’inno­vation a été pris en compte pour déterminer les 50 fintech émergentes.

Des Français dans la liste

Le nouveau classement confirme la tendance à l’accélération de l’innovation dans l’industrie de la finance. Premier symptôme de ce phénomène : le total des capitaux levés des 50 premières fintech a atteint 14,6 Md\$ (environ 13,34 Md€), en hausse de 40 %. Dans le détail, 35 % des start-up financières ont planté leur drapeau en Amérique du Nord, 28 % en Europe/Moyen-Orient/Afrique (hors Royaume-Uni), 14 % en Asie, 13 % au Royaume-Uni et 10 % en Australie et Nouvelle-Zélande. En termes de secteur d’activité, un peu moins d’une ­fintech sur trois est liée, en 2016 aux activités de prêt (c’est le cas du Français Lendix), un boom de 10 points par rapport à l’an dernier, suivi des moyens de paiements (18 %) parmi lesquels un autre Français, Leetchi. En troisième position avec 12 %, l’insurtech (dont le Français Fluo) confirme sa ­légitimité dans le paysage mondial. Un chiffre près de deux fois supérieur à l’an passé. À noter, cette année, la percée des « Regtech » pour « Regulation tech », ces jeunes pousses qui aident les acteurs ­financiers à gérer les contraintes réglementaires via l’innovation.

Emploi

KAPIA RGI

DVELOPPEURS ANGULARJS H/F

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Les 12 start-up phares de l'assurance

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié