Les assurances auto et habitation devraient être déficitaires en 2012

Partager
Les assurances auto et habitation devraient être déficitaires en 2012

D'après les premières estimations basées sur les chiffres de la FFSA et du Gema, les résultats techniques aussi bien de l'assurance automobile que de l’assurance habitation devraient être déficitaires en 2012.

En auto, la diminution de la fréquence des sinistres de 1% en RC matériels et de 1,8% en RC corporels ne compense pas l’augmentation des coûts moyens de 2% en RC matériels et de 5% en RC corporels. « Cette hausse de 5% s'explique essentiellement par l'inflation du coût des corporels lourds, c'est-à-dire là où les victimes présentent une atteinte à l'intégrité physique et psychique (AIPP) supérieure à 20%. Leur part représente environ 2% en nombre de victimes, mais plus de 50% de la charge pour les assureurs », peut-on lire sur le site Internet de la FFSA.

Hausse des cambriolages

Par ailleurs, à compter du 21 décembre 2012, les assureurs ne pourront plus utiliser le critère homme/femme dans les nouveaux contrats. Enfin, le transfert de la revalorisation des rentes des accidentés de la route aux assureurs, jusqu’ici gérée par le Fonds de garantie des assurances obligatoires (FGAO), devrait se traduire par « une charge supplémentaire pour les assureurs de l'ordre de 200 à 250 M€ », estime la FFSA sur son site. Soit « environ 3% de la charge sinistres RC automobile ».

Du côté de la MRH, « même si la fréquence des incendies est en baisse, une part anormalement élevée de gros sinistres aboutit in fine à une hausse globale des indemnisations de 12% », relève la FFSA. Après une hausse de 12% en 2011, les cambriolages ont déjà enregistré une croissance de 2,2% sur les huit premiers de 2012.

500 M€ à cause de la vague de froid

Avec une progression de plus de 24% de sinistres déclarés, les dégâts des eaux ont très fortement augmenté depuis janvier. « Cette hausse résulte essentiellement de la vague de froid de février qui a favorisé le gel d'un nombre important de canalisations, qui ont par la suite causé de nombreux sinistres. Au total, cette vague de froid représente un "surcoût" de l'ordre de 500 M€ pour l'assurance », calcule la FFSA.

Jean-Philippe Dubosc

SUR LE MÊME SUJET

Base des organismes d'assurance

Abonnés

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d’assurance

Je consulte la base

Sujets associés

Les formations L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Toutes les formations

LE CARNET DES DECIDEURS

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Groupe Leader Insurance

Directeur général opérationnel

Michèle Horner, Beazley France 2022

Michèle Horner, Beazley France 2022

Beazley

Responsable relations courtiers pour la France

Bertrand de Surmont président Planete CSCA avril 2022

Bertrand de Surmont président Planete CSCA avril 2022

Planète CSCA

Président

Yves Pellicier, Maif 2022

Yves Pellicier, Maif 2022

Maif

Président

LES SERVICES DE L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - GRAND PARIS AMENAGEMENT

Prestations de conseil juridique et de représentation en justice.

DATE DE REPONSE 09/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS