Les assureurs dommages britanniques connaissent une embellie

Les assureurs dommages britanniques connaissent une embellie

Une hausse des primes dans l’assurance auto et un meilleur contrôle des dépenses sont à l’origine de la reprise du secteur outre-Manche, selon Fitch Ratings.

 

Les assureurs dommages britanniques commencent à entrevoir la lumière au bout du tunnel. Selon Fitch, la majorité d’entre eux a enregistré une amélioration des résultats de souscription. L’augmentation significative des tarifs dans l’assurance auto l’an dernier, à hauteur de 9 % en moyenne sur une année, a permis de booster le secteur, selon l’agence de notation. Cette hausse est la conséquence de la révision en février l’an dernier du taux Ogden, utilisé pour calculer le montant des indemnisations des dommages corporels, de 2,5 %, à - 0,75 %, seul taux négatif dans les pays développés. 

Peur sur l'assurance habitation

La mise en oeuvre d’une politique de réduction des coûts à l’initiative de certains assureurs a également contribué à améliorer les performances. Le secteur n’est pas pour autant complètement sorti d’affaire : l’assurance habitation a enregistré une détérioration de ses performances, conséquence d’un plus grand nombre de dégâts des eaux et d’une baisse des tarifs. Les inquiétudes pour cette année demeurent : les incertitudes entourant le calendrier de la réforme du taux Ogden, lancée par le gouvernement à l’automne dernier face à la levée de boucliers des assureurs, présentent ainsi un risque. Fitch estime aussi que la poursuite d’une compétition intense associée à une inflation des sinistres et une utilisation accrue des sites de comparaison vont continuer à peser sur les revenus des assureurs autos et habitation.  Au vu de cet environnement, l’agence maintient des perspectives négatives pour le secteur en 2018.

Emploi

KAPIA RGI

DVELOPPEURS ANGULARJS H/F

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Les assureurs dommages britanniques connaissent une embellie

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié