Les assureurs font du digital une priorité pour leur développement

Les assureurs font du digital une priorité pour leur développement
© JOEL ROBINE/AFP

Davantage optimistes sur la croissance de l’assurance vie, moins focalisés sur la réduction des coûts, les décideurs de l’assurance misent d’abord sur les nouvelles technologies et l’organisation cross canal pour améliorer leur performance commerciale. C’est ce que révèle l’édition 2013 du baromètre d’Eurogroup consulting.

L’assurance a repris, cette année, des couleurs après une annus horribilis 2012. C’est ce que confirme le baromètre 2013 des décideurs de l’assurance réalisé par le cabinet de conseil Eurogroup Consulting. La trentaine de dirigeants représentatifs de toutes les familles d’acteurs ayant participé à cette 10e édition prévoient ainsi très majoritairement une reprise de la collecte en assurance vie pour la période 2013-2014, même s’ils «n’affichent pas le même optimisme sur la rentabilité de cette branche, qui devrait au mieux se stabiliser, et plutôt se contracter», souligne Maxime Letribot, associé d’Eurogroup Consulting.

Guerre des prix en auto

En santé et prévoyance, la croissance attendue devrait rester forte, aux environs de 4% à 5%, et les dirigeants du secteur ne prévoient pas avant 2015 d’impact de l’accord national interprofessionnel (ANI) du 11 janvier sur les cotisations. La MRH devrait aussi figurer parmi les plus forts taux de croissance. A contrario de l’auto, où la moitié des interrogés prévoient une dégradation de celui-ci. «On repart dans la guerre des prix. Après trois années de hausse des tarifs afin de rétablir les équilibres techniques, la pression concurrentielle s’exerce à nouveau», commente Maxime Letribot. Et la loi Hamon devrait contribuer à cette stabilisation des primes… du moins à court terme.

Rattraper le retard

Dans ce contexte, la réduction des coûts n’apparaît plus comme une priorité forte, surtout, il est vrai, chez les mutuelles d’assurance, alors que la dynamisation des forces commerciales demeure en tête des préoccupations. Et pour réussir leur développement à moyen terme, les assureurs placent résolument en tête l’intégration des nouvelles technologies dans leurs offres produits et leurs processus de gestion. «Il s’agit de rattraper le retard par rapport aux autres secteurs», poursuit le représentant du cabinet de conseil.

Un vrai modèle multicanal

Un investissement dans le digital qui arrive également en première place dans la problématique des réseaux de distribution, tout juste devant l’optimisation de l’organisation multicanal. Les deux axes de travail sont d’ailleurs intimement liés, au regard notamment de l’analyse des besoins et profils des clients. «Le digital devient une priorité absolue. Le modèle à développer est un vrai modèle multicanal dans une logique la plus intégrée», explique Maxime Letribot, avant d’insister : «Le cap est durablement fixé.» Mais l’objectif est encore loin d’être atteint, selon l’analyse même des dirigeants qui se montrent plutôt lucides sur la «nécessité d’amorcer un réel mouvement dans l’intégration des canaux».

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 22 janvier 2021

ÉDITION DU 22 janvier 2021 Je consulte

Emploi

Aubéane Mutuelle de France

Responsable Contrôle Interne, Gestion des Risques et Conformité (H/F)

Postuler

SOLUSEARCH.

Animateur commercial H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Souscription d'un contrat d'assurance Dommages Ouvrages pour la construction du par...

Agglomération de Bergerac

22 janvier

24 - CA BERGERACOISE

Prestations d'assurance responsabilité civile et dommage aux biens

SPL Grand Paris Seine et Oise Immobilier d'Entreprises

22 janvier

78 - BUCHELAY

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Les assureurs font du digital une priorité pour leur développement

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié