Les assureurs veulent rattraper leur retard sur Internet

Les assureurs veulent rattraper leur retard sur Internet
© FOTOLIA

Les assureurs, présents à Decid’assur IT, le rendez-vous des décideurs de l’assurance dédié aux nouvelles technologies, organisé le 20 mars à l’Espace Etoile Saint-Honoré de Paris, sont unanimes : ils sont conscients de leur retard sur Internet. « 80% des clients des banques gèrent leur contrat à distance, contre à peine 20% des clients de l’assurance », constate Jean-Marc Pailhol, membre du comex en charge de la distribution chez Allianz. « Seulement 8% des acheteurs de produit d’assurance souscrivent en ligne, renchérit Gérard Andreck, président du Groupement des entreprises mutuelles d’assurances (Gema), par ailleurs président de la Macif. C’est d’autant plus dommage que les comparateurs d’assurance arrivent au quatrième rang des comparateurs sur Internet. »

Un outil de développement

Une situation qui ne peut contenter les assureurs, sachant que l’on dénombre 38 millions d’internautes en France et que 34% des Français possèdent un smartphone, selon une étude de TNS Sofres publiée en février 2011. Difficile, dans ces conditions, de passer à côté d’un tel marché. La Toile constitue également un formidable outil de communication pour les assureurs. « Nos sociétaires disposent d’un blog depuis 2006 », témoigne Thierry Couret, directeur délégué en charge du développement au Groupe Maif qui réalise 15% de ses flux à distance (téléphone et Internet). A la Banque Postale, 10% des clients des contrats Iard sont déjà en « full web », c’est-à-dire qu’ils ne sont pas en contact avec des conseillers que ce soit en face-à-face ou au téléphone. « C’est plus que ce que nous avions prévu », se réjouit Danielle Wajsbrot, directeur du pôle assurance au sein de la filiale de La Poste.

Engouement pour les réseaux sociaux

De son côté, Allianz réfléchit à donner la possibilité aux internautes de pouvoir personnaliser la page d’accueil de son site, selon qu’ils sont des particuliers ou des entreprises. Les assureurs commencent aussi à investir les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Viadeo…). 78 % des internautes croient, il est vrai, en la recommandation de leurs amis (contre 14 % dans la publicité), d’après des données de décembre 2011 de l’agence de conseil en stratégie multicanal Semply Social. Des outils que les assureurs doivent, toutefois, manier avec attention. « Il faut tenir un discours cohérent sur les réseaux sociaux, notamment vis-à-vis de ses salariés. Sinon, cela peut avoir un effet contre-productif », prévient Gérard Andreck.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance du personnel affilié à la CNRACL.

SICTOM de la Région Montluçonnaise

19 avril

03 - DOMERAT

Prestations d'assurance (DO et TRC) pour la construction d'un conservatoire de théâ...

Ville de Montigny le Bretonneux

19 avril

78 - Montigny-le-Bretonneux

Marché de service d'assurance risques statutaires.

Ville de Cogolin

19 avril

83 - COGOLIN

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Les assureurs veulent rattraper leur retard sur Internet

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié