Les complémentaires santé sont trop coûteuses pour 67% des Français (étude Ace)

Les complémentaires santé sont trop coûteuses pour 67% des Français (étude Ace)
43% des sondés affirment que les produits d'assurance santé sont difficiles à comprendre.

Le groupe Ace, assureur grands risques, vient de publier une étude, réalisée en France, en Allemagne, en Italie et au Royaume-Uni, qui pointe l’intérêt croissant des personnes interrogées pour des produits protégeant leur niveau de vie en cas de coup dur.

L’enquête commanditée par Ace pour son rapport « Perceptions et nouvelles préoccupations des consommateurs européens en termes d’assurance santé et prévoyance » a été conduite fin 2014 en France, Allemagne, Espagne, en Italie et au Royaume-Uni, auprès de plus de 2 500 consommateurs.

Les Européens conscients de devoir pallier la baisse des prestations sociales

« Alors que les gouvernements européens, confrontés à des déficits budgétaires croissants, tentent de trouver des moyens de réduire les dépenses publiques, on assiste à une augmentation des dépenses de santé qui restent à charge des assurés, donc ni couvertes par les prestations publiques (type Sécurité Sociale) ni par les assurances complémentaires santé », introduit le rapport de l’assureur Ace. Cependant les sondés pensent que les assurances complémentaires santé sont trop onéreuses et expriment des doutes quant à l’étendue réelle de la prise en charge, en raison des exclusions. Plus des deux tiers (67 %) des Français interrogées affirment que les complémentaires santé sont « trop coûteuses ».

Ainsi, plus de 45% des sondés ont indiqué qu’ils envisageraient de souscrire une assurance pour les coups durs en santé si celle-ci était abordable. La prime mensuelle jugée acceptable par les sondés pour une assurance des coups durs en santé est en moyenne de 26 €. La prime acceptable la plus élevée est en Italie : 40,37 €. Les Italiens sont aussi ceux qui doutent le plus (42%) quant aux produits d’assurance santé proposés sur le marché. Une défiance beaucoup plus marquée chez les jeunes interviewés.

Les Allemands sont les plus inquiets

Sur l’ensemble du panel, les 30-45 ans, et plus particulièrement ceux qui ont de jeunes enfants, montrent un intérêt prononcé pour ce type d’assurance. Les consommateurs interrogés sont en majorité plus soucieux de leur santé qu’auparavant. 72% des Allemands, 69% des Britanniques et 67% des Français ont ainsi exprimé leur inquiétude. Parmi les principales sources d’inquiétudes, les sondés ont cité le cancer, l’infarctus et les AVC puis la démence et la maladie d’Alzheimer. En revanche c’est au sud de l’Europe, en Italie et en Espagne, qu’on retrouve le plus d’inquiétudes sur la diminution de la prise en charge publique des soins de santé et des prestations sociales.

Le Royaume-Uni, premier marché

Le sondage commandité par Ace montre que les produits d’assurance santé sont difficiles à comprendre pour 43% des personnes interrogées, particulièrement en France et en Italie où plus de la moitié des sondés partagent ce point de vue. C’est au Royaume-Uni que la connaissance des assurances coups durs santé est la plus développée, avec 81% des personnes interrogées, et en France qu’elles sont les moins connues avec 30%. Un peu moins de la moitié des sondés en Allemagne, Italie et Espagne indiquent connaître ce type de couvertures.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 18 octobre 2019

ÉDITION DU 18 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché de service ayant pour objet la fourniture de prestations de complémentaire s...

AURA (Association pour l'Utilisation du Rein Artificiel)

19 octobre

75 - AURA PARIS

Organisation de séjours pour enfants pendant les vacances scolaires

Ville de Clichy La Garenne

19 octobre

92 - Clichy La Garenne

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Les complémentaires santé sont trop coûteuses pour 67% des Français (étude Ace)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié