Les entreprises aiment les services

Partager

Développer de nouveaux services pour les entreprises. Peu ou prou, tous les spécialistes de la collective santé ont cette stratégie en tête. Reste à connaître l’appétence des professionnels pour ces offres. Les acteurs de la complémentaires sont-ils légitimes pour aller sur des terrains, parfois éloignés du remboursement des frais de soins, leur cœur de métier? Et si oui, sur quels types de services sont-ils attendus ? Autant de questions que ce premier baromètre L’Argus de l’assurance – Psya – April a souhaité posé aux entreprises.

Des acteurs dans leur rôle

Les entreprises ne cantonnent pas leur assureur santé aux remboursements. Elles considèrent majoritairement qu’ils
sont totalement dans leur rôle en leur proposant des services.Et cette légitimité est tout autant reconnue sur les
nouveaux terrains investis,le coaching santé ou même la qualité de vie au travail .

Des réseaux de soins... encore des réseaux de soins

L’accès pour les salariés à un réseau de professionnels de santé constitue le service majoritairement proposé aujourd’hui par les organismes complémentaires aux entreprises. Et cette possibilité de bénéficier de tarifs négociés, voire de critères de qualité, figure en tête des attentes des employeurs qui ne disposent ni de réseau, ni de plateforme d’informations, ni d’action de prévention. Petite surprise pour ces dernières : l’offre paraît plus faible que le laisse penser le discours des assureurs santé. Mais de fait, les entreprises ne semblent pas réellement en demande, et surtout dans les TPE/PME.

FORTE ATTENTE SUR L’AIDE À LA VIE QUOTIDIENNE ET LE COACHING SANTÉ
Les entreprises placent nettement en tête de leur intérêt le conseil des salariés dans les actes de la vie quotidienne ainsi que le coaching santé. Ce dernier est même en tête dans la catégorie des 250 à 1 000 salariés. Moins développé et plus sophistiqué, le conseil ou consultation médicales en ligne enregistre, assez logiquement, son plus mauvais score dans les TPE/PME. Bref, les entreprises aiment !



Une majorité d’entreprise n’est pas prête à payer

Si l’accès aux réseaux de soins et à des actions de prévention est généralement en inclusion de la cotisation, la question d’une éventuelle facturation se pose davantage pour les « nouveaux services » développés par les assureurs santé. À première vue, la réponse des entreprises est claire : une majorité n’est pas prête à payer. Pas plus pour du coaching santé (65 %) des salariés que pour des services liés à la santé au travail (64 %). Cela dit, cette opposition est beaucoup moins marquée pour les structures de plus de 250 salariés où près de la moitié des personnes interrogées ne se déclarent pas hostiles à payer de tels services.

Santé et qualité de vie au travail : d’abord de l’information... ou de l’action

Au regard du résultat général, l’information sur la prévention des risques apparaît largement plébiscitée par les employeurs. Mais sur cet item, les scores sont très variables suivant la taille de l’entreprise, avec une fracture sensible entre les moins et les plus de 1 000 salariés. Chez ces dernières, c’est la mise en place de plans d’actions qui suscite le plus d’intérêt, devant le diagnostic et l’information. On peut imaginer que ce dernier besoin soit moins crucial dans les grandes structures au regard de leurs moyens internes et de la réglementation. A contrario, l’intérêt pour une hotline de soutien psychologique est nettement plus marqué dans les grandes entreprises – 80 % d’ « assez et très intéressé » – que dans les plus petites - environ 50 % d’ « assez et très intéressé », en sachant que les problématiques de burn-out et de souffrance au travail semblent davantage toucher les premières que les secondes.

Méthodologie

Étude quantitative en ligne menée en septembre 2016 sur un échantillon de 321 entreprises exercant dans les domaines suivants : Services (46,4 %), Commerce (15,9 %), Industrie (14 %), Construction (6,2 %), Autres (17,5 %).

Base des organismes d'assurance

Abonnés

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d’assurance

Je consulte la base

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Les distributeurs

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Tous les événements

Les formations L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Toutes les formations

LE CARNET DES DECIDEURS

Stéphane Mircich, DG du groupe Colonna 2022

Stéphane Mircich, DG du groupe Colonna 2022

Groupe Colonna

Directeur général

Astrid Cambournac, SPVie 2022

Astrid Cambournac, SPVie 2022

SPVie

Secrétaire générale

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Groupe Leader Insurance

Directeur général opérationnel

Michèle Horner, Beazley France 2022

Michèle Horner, Beazley France 2022

Beazley

Responsable relations courtiers pour la France

LES SERVICES DE L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - CGLLS

Emission et livraison de titres restaurant dématérialisés pour les agents de la CGLLS.

DATE DE REPONSE 24/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS