Les nouveaux choix stratégiques de la Mutuelle Saint-Christophe

Au cours de son dernier conseil régional, la mutuelle du catholicisme a présenté à ses élus ses axes de réflexion pour l'avenir.
Partager

C'est dans un ancien séminaire de Lyon que la Mutuelle Saint-Christophe a tenu la semaine dernière son conseil régional. La direction général a présenté les résultats aux 130 élus mutualistes présents et leur a fait part de l'actualité.

La transfiguration vers le dommages

Au service de l'église catholique, de ses institutions et de ses personnels, la mutuelle renforce sa dépendance à l'égard d'Axa, son réassureur, puisqu'elle va lui sous-traiter l'intégralité de son système d'information. Un choix effectué sur l'autel de « la productivité et de la rationalisation des procédures », justifie le DG, Henri Brischoux. Il s'agit de maîtriser la rentabilité et de sous-traiter ce qui revient trop cher à la mutuelle, comme la gestion santé ou, demain, pourquoi pas, les sinistres corporels.

Le DG a insisté sur les axes de développement. Ne pouvant s'appuyer sur la seule cible des prêtres (72 ans de moyenne d'âge), la mutuelle a déjà opéré une « transfiguration » en se développant sur le dommages et, surtout, en élargissant ses cibles. Elle est dorénavant un acteur clé de l'enseignement catholique, auquel elle propose la RC, l'assurance dommages ainsi qu'une offre de prévoyance-santé. Elle est l'assureur des diocèses, des congrégations et des ONG. Autant de clients liés par la religion. La mutuelle est sortie de cette voie en assurant la Fondation de France et la Ligue contre le cancer. Elle souhaite toutefois reprendre le chemin des institutions chrétiennes, même si elle renvoie la responsabilité à ses directeurs régionaux.

Aidez-moi les uns les autres

La mutuelle a également l'intention de jouer un rôle clé dans la prévoyance collective. Elle négocie actuellement avec la Fondation d'Auteuil et, en 2007, elle assurera la Communauté de l'Emmanuel. Elle s'est appuyée pour se développer dans cette branche sur la Canarep, actuellement en difficulté après la résiliation à titre conservatoire de l'enseignement catholique d'Île-de-France. Mais, peu importe, elle renforce ce partenariat, tout en souhaitant développer les affaires directes. Reste à convaincre les congrégations, les diocèses et les établissements scolaires de l'intérêt d'une couverture collective et à trouver des solutions face aux maigres capacités financières de ces organismes.

Base des organismes d'assurance

Abonnés

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d’assurance

Je consulte la base

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Tous les événements

Les formations L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Toutes les formations

LE CARNET DES DECIDEURS

Stéphane Mircich, DG du groupe Colonna 2022

Stéphane Mircich, DG du groupe Colonna 2022

Groupe Colonna

Directeur général

Astrid Cambournac, SPVie 2022

Astrid Cambournac, SPVie 2022

SPVie

Secrétaire générale

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Groupe Leader Insurance

Directeur général opérationnel

Michèle Horner, Beazley France 2022

Michèle Horner, Beazley France 2022

Beazley

Responsable relations courtiers pour la France

LES SERVICES DE L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - CGLLS

Emission et livraison de titres restaurant dématérialisés pour les agents de la CGLLS.

DATE DE REPONSE 24/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS