Les taux résistent mieux que prévu

Alors qu'une étude du cabinet Optimind prévoyait des rendements moyens 2011 compris entre 2,8% et 3%, les premiers taux annoncés sont, sans surprise, à la baisse, mais restent en majorité au-dessus de cette fourchette. Un regain d'optimisme se fait même sentir en prévision de la remontée des taux obligataires.

Certes, et c'était attendu, les performances des contrats d'assurance vie pour 2011 sont en recul par rapport à celles de 2010 : en moyenne, la baisse s'établit dans une fourchette comprise entre 0,09 (pour l'Afer, qui affiche 3,43% contre 3,52%) et 0,91 point (la plus forte baisse pour Maaf vie, à 3,20%). Pour autant, alors que nombre d'observateurs prophétisaient des taux à peine plus élevés que le Livret A, les premiers taux communiqués se situent presque tous au-dessus de 3%. Certains même peuvent se targuer de dépasser 4%.

La rigueur de gestion a payé

C'est le cas de la mutuelle MIF, qui sert 4,05% (contre 4,25% en 2010) sur ses contrats d'assurance vie pour 2011. « Cette performance ne sollicite que faiblement la provision pour participation aux excédents (PPE), qui demeure d'un niveau important, offrant ainsi de sérieuses garanties quant aux taux de rendement des prochaines années », indique notamment la mutuelle sur son site Internet.

Juste derrière se situe la compagnie Le Conservateur, avec une performance de 3,75% (contre 4,25% en 2010) pour son contrat Helios Sélection.

Deux opérateurs maintiennent même en 2011 leurs taux de 2010 : il s'agit de la Carac et de Mutavie, la filiale assurance vie du groupe Macif. L'ex-caisse de retraite des anciens combattants se défend d'un quelconque tour de passe-passe. « Les bonifications sont accordées par la Carac sans aucun artifice. Elles sont les conséquences d'une gestion rigoureuse et performante », assure la mutuelle dans son communiqué.

Pour Mutavie, situation similaire avec ses deux livrets qui offrent un taux de 2,85% identique à 2010 et le maintien de ses 3,45% pour Actiplus et Actiplus Option. « Nous avions baissé les taux 2010 dans une proportion importante en prévision d'une année 2011 difficile. Le sujet des taux 2011 a, bien sûr, fait l'objet d'un débat, mais nous avons choisi de privilégier l'argument commercial en reprenant 15 M€ de notre PPE pour maintenir les taux. Nous voulions marquer notre relative confiance », explique le président du directoire, Philippe Jean Dit Berthelot.

En espérant un contexte plus favorable

Concernant 2012, « nous pensons que les taux obligataires vont remonter et que la situation sera plus favorable pour ceux de l'assurance vie par rapport à l'inflation », poursuit Philippe Jean Dit Berthelot.

D'autres opérateurs sont plus circonspects, comme la GMF, qui affiche une baisse de 0,70 point. « Maintenir le même taux qu'en 2010 aurait été, selon nous, imprudent, commente le directeur général délégué, Patrice Forget. Notre attitude est prudente, compte tenu des incertitudes de la situation. Si une remontée lente des taux obligataires français se réalise, nous pourrons être plus optimistes pour 2012. » Cependant, la tendance sera vraiment claire quand les bancassureurs, qui représentent 60% du marché, auront dévoilé leurs performances.

LE CHIFFRE

3,2 Md€ La décollecte nette de l'assurance vie en novembre 2011.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

- Travaux de rénovation du salon du Centre Culturel Jean Ferrat

Ville de Ruelle sur Touvre

24 mai

16 - Ruelle-sur-Touvre

Rectorat-Nancy-Metz-Daf-2018-Assurances.

Rectorat de l'Académie de Nancy

24 mai

54 - NANCY

Marché de conseil et d'assistance financière pour la Communauté d'agglomération de ...

Communauté d'Agglomération de Cergy Pontoise

24 mai

95 - CERGY

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Les taux résistent mieux que prévu

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié