Loyers impayés – projet de loi : La « GUL » sous le feu des critiques

Le 29 août, l'assureur Galian (ex-Caisse de garantie de l'immobilier Fnaim) et les professionnels de l'immobilier ont renouvelé leurs attaques contre la garantie universelle des loyers (GUL) défendue par la ministre du Logement, Cécile Duflot dans le cadre du projet de loi « Alur ». En cause : un risque de dérapage budgétaire. Galian évalue les besoins de financement à « 1,5 Md€ par an minimum » contre 400 à 700 M€ par an, selon les conclusions d'une mission de l'inspection générale des finances. Le dispositif public et obligatoire, qui doit s'appliquer à partir du 1er janvier 2016, serait porteur d'un double aléa moral : d'un côté, une déresponsabilisation des locataires les plus fragiles ; de l'autre, des propriétaires qui n'auraient plus intérêt à louer au locataire ayant le meilleur profil de risque mais « celui prêt à payer le plus », selon Galian.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 22 janvier 2021

ÉDITION DU 22 janvier 2021 Je consulte

Emploi

Aubéane Mutuelle de France

Responsable Contrôle Interne, Gestion des Risques et Conformité (H/F)

Postuler

SOLUSEARCH.

Animateur commercial H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Loyers impayés – projet de loi : La « GUL » sous le feu des critiques

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié