[DOSSIER] Micromarchés 2/6

Micromarchés : ces petites niches fructueuses

Micromarchés : ces petites niches fructueuses

Rares ou en éclosion, de nombreuses activités et pratiques nécessitent des couvertures assurantielles spécifiques. Une équation à plusieurs inconnues que de plus en plus d’acteurs de l’assurance s’emploient à résoudre.

Dans le business, tout est souvent question de volume, surtout dans l’assurance, basée sur le principe fondateur de la mutualité… la plus large possible. Les grandes compagnies et mutuelles ne sont donc pas structurellement organisées, sur le plan de leur modèle économique, pour ­répondre aux demandes dites de niche. Pourtant, ces petits marchés sont de plus en plus ­fructueux.

Selon une étude du groupe Xerfi, leur dynamisme dans le ­domaine de l’assurance dommages oscille entre 5 et 10 % de croissance par an depuis 2011. « Et la tendance devrait persister à moyen terme », explique Alexandre Boulègue, directeur de Xerfi France. En cause : l’essor du digital qui créé de nouveaux risques numéri­ques comme la sécurisation des achats en ligne, l’assurance colla­borative, mais aussi l’assurance annulation voyages ou encore appareils nomades, sans oublier les nombreux autoentrepreneurs qui se lancent dans des domai­nes bien spécifiques. « Pour que ces petits marchés fonctionnent et qu’ils soient ­profitables, il faut que techniquement, le couple risque + prix soit méticuleuse­ment analysé », détaille Cyrille de ­Montgolfier, directeur général de La Parisienne Assurances. « Or, analyser, quantifier et tarifier ce type de risque requiert une ­rigueur et une spécificité dans le process d’élaboration qui n’est pas compa­tible avec l’industrialisation de la couverture assurantielle, telle qu’orchestrée par les grands groupes ».

Vers le cousu main

Ex-cadre d’Axa, ce dirigeant sait de quoi il parle pour avoir entrepris de faire de la « niche » l’axe stratégique de La Parisienne ­Assurances. La compagnie qui opère majoritairement en marque blanche pour le compte de distributeurs s’est organisée autour de la vie de ses multiples partenariats (143 accords actifs sont visés d’ici à la fin de l’année). Prévente, construction de l’offre sur mesure, suivi des dossiers : l’entreprise porte aussi bien les risques des loyers impayés, que ceux des voitures sans permis ou les produits pour les dépar­tements d’outre-mer. « Nos process d’élaboration sont normés, mais ils ne sont pas rigides, sinon cela ne marche pas », poursuit Cyrille de Montgolfier à qui il faut 15 semaines entre le « go » et la mise en production du produit de niche. Comme lui, Beazley ­figure aussi parmi les assureurs truffés de souscripteurs qui ont choisi de couvrir ce qui n’intéresse pas les autres (lire p. 40).

À bon escient, car les besoins abondent. Le géant Amazon s’est lui-même associé au courtier gestionnaire SPB pour offrir une extension de garantie et l’assureur d’entreprises Chubb multiplie les partenariats avec les ­compagnies ­aériennes pour pousser des offres d’assurance voyage personnalisées. Le 12 mai dernier, lors de la convention ­annuelle du syndicat des agents Allianz, face à Michaël Jéremiasz, joueur de tennis en fauteuil qui n’a jamais pu s’assurer, Julien Azaïs, agent général Allianz à ­Perpignan, indiquait réfléchir à couvrir les sportifs paralympiques. Sans filet, assureurs, ­courtiers, agents et autres ­distributeurs se lancent donc, en ­suivant leurs niches en temps réel. « Nous ­réadaptons réguliè­rement les tarifs comme les conditions de franchise », confirme Cyrille de Montgolfier. Pour lui, nul doute, demain, les consommateurs ­voudront de l’assurance éphémère, personnalisée, au cas par cas. De l’anti-standard, en somme. En ­régénérant la matière assurable et préfigurant parfois de futurs ­marchés imposants, les niches pourraient ainsi devenir l’avenir de l’assurance …

Emploi

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Micromarchés : ces petites niches fructueuses

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié