Militaires : l'AGPM cherche partenaires pour alliances durables

Militaires : l'AGPM cherche partenaires pour alliances durables
L'AGPM vise un chiffre d'affaires de 500 M€ (+7%) en 2017 et un portefeuille de 800 000 adhérents (+5,5%). © © Sofradir

Face à la baisse structurelle des effectifs de l'armée, l'AGPM dévoile un plan stratégique tourné sur l'ouverture aux partenariats et à l'élargissement de sa cible à la sécurité.

«Ensemble pour oser l’ouverture» : l’intitulé du nouveau plan stratégique 2015-2017 dévoilé par l'Association générale de prévoyance militaire (AGPM) fixe le cap commercial face à la baisse constante des effectifs des forces armées depuis 2006 (voir ci-dessous).

De nouvelles cibles affinitaires

La mutuelle d’assurance, implantée à Toulon et spécialiste de l'assurance des personnels de la défense (mais accessible à tout public), a décliné cette ouverture autour de trois axes principaux : un développement de sa démarche commerciale en direction des militaires qui quittent le service après une carrière courte, de même qu’une extension de son périmètre, en dehors de son cœur de cible originel, à la sécurité : police, douanes, personnel pénitentiaire

Partenariats et alliances

Dans le cadre de ce plan, l’AGPM se dit également favorable à «une ouverture sans a priori», évoquant des possibilités de partenariats ou d’alliances stratégiques avec d’autres acteurs du marché. En dommages, la mutuelle dispose actuellement d’un partenariat croisé avec la Mutuelle des motards (AMDM) : cette dernière couvre les conducteurs deux-roues adhérents de l’AGPM. Inversement, depuis 2008, l’AMDM bénéficie de la couverture en MRH de l’AGPM.

En prévoyance, cette dernière figure également parmi les partenaires de la mutuelle santé Unéo, spécialisée dans la couverture des militaires, assureur référencé par le ministère de la Défense. Dans le cadre de cet accord, l’AGPM propose notamment des garanties invalidité et décès optionnelles qu’Unéo intègre à son offre.

Développement en collective

Enfin, à quelques mois de la généralisation de la complémentaire santé (ANI), l’AGPM a identifié de nouveaux leviers de développement de son activité, en particulier en assurance de groupe sur son terrain de prédilection, la prévoyance. De quoi concurrencer le Groupement militaire de prévoyance des armées (GMPA), l’association spécialiste de la protection des militaires, pompiers, policiers et douaniers, qui propose des contrats de groupe souscrits auprès des assureurs Allianz, Quatrem (groupe Malakoff-Médéric) et Mutuelle d’Assurance des Armées (MAA).

Le plan stratégique triennal doit permettre au groupe d’atteindre un chiffre d’affaires de 500 M€, contre 465 M€ actuellement et un portefeuille de 800 000 adhérents contre 750 000 en 2014.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 15 octobre 2021

ÉDITION DU 15 octobre 2021 Je consulte

Emploi

Natixis Assurances

GESTIONNAIRE INDEMNISATION CADRE H/F

Postuler

Institution de Prévoyance Caisse de Retraite supplémentaire

RESPONSABLE AUDIT INTERNE h/f

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Militaires : l'AGPM cherche partenaires pour alliances durables

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié