Mortalité routière : toujours en hausse en 2016

Mortalité routière : toujours en hausse en 2016
La mortalité routière a légèrement progressé en 2016, tout comme le nombre de blessés

Le ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux, a confirmé la légère augmentation de 0,2% de la mortalité routière en 2016. Au total, 3 369 personnes ont perdu la vie sur nos routes l’an dernier.

Et de trois... 2016 constitue la troisième année consécutive de hausse de la mortalité routière en France. Certes, «modérée» avec 3 369 décès à déplorer sur les routes hexagonales, en hausse de 0,2%. Mais ces résultats restent jugés mauvais au regard des actions engagées par le gouvernement, marquées par les 55 mesures décidées lors du Comité interministériel présidé par le Premier ministre, le 2 octobre 2015.

La mortalité des usagers vulnérables interpelle

A la loupe, c’est la mortalité des usagers vulnérables qui interpelle et explique cette croissance. En effet, l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (Onisr) dénombre  72 décès supplémentaires de piétons (+15%) et de cyclistes (+7%), soit 540 tués. Côté blessés, le nombre d’accidents corporels a progressé de 1,1% avec 57 251 personnes physiquement touchées par un accident de la route. C’est toutefois 14,9% de moins qu’en 2010. Le nombre de blessés hospitalisés (27 214) a, quant à lui,  augmenté de 2,3%, mais c’est également 10 % de moins qu’en 2010. A noter, aussi, une autre source d’inquiétude dans la segmentation opérée des victimes de la route : la hausse de la mortalité des séniors de plus de 65 ans (+6%) avec 47 décès supplémentaires.

Repenser l'analyse des causes

Ainsi, suite à la réunion le 23 janvier 2017 du Conseil national de la sécurité routière, l’association Prévention routière a réagi en annonçant le développement, dès 2017, de nouveaux outils d’observation de l’accidentalité afin de « repenser l’analyse des causes d’accidents et ainsi mieux cibler les actions de prévention ». L’organisme renforcera également ses programmes de sensibilisation auprès des usagers vulnérables. Enfin elle invite les candidats à la présidentielle à intégrer l’insécurité routière dans leurs programmes.

 

Sécurité routière, les chiffres 2016 à retenir : 70% des blessés graves sont des usages vulnérables / Les deux-roues motorisés représentent 43% des blessés graves / Un tué sur cinq l’est dans un accident impliquant un conducteur novice / Les 15-29 ans représentent un tiers des blessés graves

 

Emploi

KAPIA RGI

DVELOPPEURS ANGULARJS H/F

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Mortalité routière : toujours en hausse en 2016

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié