Mutuaide redoute la vente de Gan Eurocourtage

La cession programmée de Gan Eurocourtage devrait priver l'assisteur de Groupama d'une part de son activité, notamment sur le tourisme. D'autant plus si le repreneur possède sa propre structure, comme dans le cas d'Allianz.

La cession annoncée de Gan Eurocourtage ne suscite pas seulement l'inquiétude des courtiers. La vente de la filiale de Groupama pourrait également provoquer des secousses à l'intérieur même du groupe mutualiste, en remettant notamment en cause certains partenariats commerciaux. Tel est le cas de Groupama Assistance Voyage, une marque créée en septembre 2010 afin de rassembler toutes les activités voyages de l'assureur vert, à savoir celles réalisées par Gan Eurocourtage (assureur), Mutuaide (assisteur) et Présence Assistance Tourisme (courtier).

Des synergies qui risquent de disparaître

Une marque capitalisant quelque 70 millions d'euros de chiffre d'affaires et sous laquelle est proposée aux professionnels du tourisme toute la palette des couvertures dont ils peuvent avoir besoin : des produits d'assurance voyage et assistance bien évidemment, mais également de la responsabilité civile professsionnelle et des contrats IARD pour les agences, sans oublier de la prévoyance collective pour leurs salariés.

Ce bel effort de synergies résistera difficilement en cas de reprise par Allianz de Gan Eurocourtage et de... Présence assistance Tourisme. Le courtier est en effet propriété de la filiale de Groupama. À partir de là, on imagine mal l'assureur allemand maintenir la collaboration avec Mutuaide, alors même que le groupe possède Mondial assistance.

Bref, dans ce scénario, à court ou moyen terme suivant les accords, Mutuaide perdrait cette activité voyage. Mais également toute l'activité assistance qu'il réalise dans le cadre des garanties auto et habitation de Gan Eurocourtage. Selon une source proche du dossier, l'assisteur de Groupama réaliserait 10% de son chiffre d'affaires avec la filiale aujourd'hui en vente.

Une reprise moins préjudiciable

A contrario, l'autre proposition de reprise initiée par le management et portée par un pool d'investisseurs (fonds d'investissement et réassureurs de référence) serait beaucoup moins préjudiciable pour Mutuaide. Selon nos sources, ce type de partenariat pourrait être conservé, du moins dans un premier temps.

Le raisonnement vaut d'ailleurs également pour les activités mutualisées au sein de Groupama, telles que les systèmes d'information, la logistique, ou encore la protection juridique. Et c'est un élément non négligeable qui pourrait peser dans le choix du repreneur que doivent prochainement trancher les dirigeants de Groupama.

TROIS PARTENAIRES POUR GROUPAMA ASSISTANCE VOYAGE
  • Gan Eurocourtage Le chiffre d'affaires de la partie consacrée au dommages représentait en 2010 près de 819 M€, dont 402 M€ en particuliers et professionnels IARD. 
  • Présence Assistance Tourisme Le courtier faisant partie du triptique de Groupama Assistance Voyage enregistre une activité de 7,98 M€ en 2010. Il a été acquis par Gan Eurocourtage en 2007.
  • Mutuaide L'assisteur vient d'enregistrer un chiffre d'affaires de 165 M€ en 2011, soit une progression de 11% par rapport à 2010.

 

10% La part qu'occupe l'activité liée à Gan Eurocourtage dans le business de Mutuaide.

 

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Mutuaide redoute la vente de Gan Eurocourtage

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié