Mutuelle étudiante : la MGEN stoppe définitivement son plan de sauvetage de la LMDE

Mutuelle étudiante : la MGEN stoppe définitivement son plan de sauvetage de la LMDE
Thierry Beaudet, président du groupe MGEN.

Selon la Mutuelle générale de l’Education nationale (MGEN), l’administratrice provisoire de la LMDE ne serait pas favorable au transfert au sein de la MGEN des activités de gestion de la mutuelle étudiante. Son conseil d’administration doit officiellement mettre fin, cette semaine, à ce plan d’adossement déjà engagé.

Nouveau rebondissement dans l’histoire agitée de la LMDE, mutuelle étudiante sous administration provisoire depuis juillet 2014. La MGEN, qui substitue financièrement celle-ci depuis sa création, en 2001, jette l’éponge sur la poursuite de la reprise des activités de gestion de la LMDE. «Je proposerai, en fin de semaine, au conseil d’administration de la MGEN, de mettre fin au plan d’adossement imaginé pour la LMDE», a déclaré le président de la Mutuelle générale de l’Education nationale, Thierry Beaudet, lors d’une rencontre, ce lundi 20 octobre, avec les adhérents de l’Association nationales des journalistes de l’assurance (Anja). Une décision qui tient, selon lui, à la position de l’administratrice provisoire, Anne-Marie Cozien : «Elle ne nous a pas fait partager ses conclusions sur la meilleure manière de redresser la mutuelle. Mais, selon nos indices, l’adossement n’est pas le scénario privilégié. J’en ai pris acte.»

Un premier transfert de 60 collaborateurs

Suite aux difficultés de gestion rencontrées par la LMDE, la MGEN a proposé, à la mi-2013, un plan d’adossement visant «à intégrer les fonctions supports et de gestion». Un premier transfert de quelque 60 collaborateurs a été effectué, avant que la problématique des remises de gestion – subventions versées par l’Assurance maladie pour la gestion du régime obligatoire – ne vienne stopper le mouvement. Ce serait d’ailleurs ce retard pris dans la mise en œuvre du plan qui aurait entraîné la mise sous administration provisoire de la mutuelle par l'ACPR, ainsi que les problèmes de trésorerie de la LMDE.

Scénario idéal ou pas

Selon plusieurs articles de presse, l’adossement à la MGEN figurait bien parmi les trois solutions évoquées par l’administratrice provisoire devant le personnel de la mutuelle étudiante, en septembre dernier. D’après le site Mediapart, il s’agissait même du «scénario idéal» pour Anne-Marie Cozien, qui déplorait qu’il «ne se passe plus rien depuis fin 2013» et demandait «à la MGEN de se positionner». Des propos balayés par un représentant de cette dernière : «Tout cela n’est que de la communication.»

La substitution demeure

«Je pense que l’administratrice provisoire proposera un plan alternatif», se borne à commenter Thierry Beaudet. La Cnam pourrait tout simplement reprendre la gestion du régime d’assurance maladie des étudiants. En tout état de cause, les quelque 60 salariés du premier transfert «vont demeurer MGEN», a précisé son président, tout en soulignant bien que la convention de substitution qui concerne le volet complémentaire santé n’était pas remise en cause : «Nous n’avons jamais eu à la mettre en œuvre pour pallier un éventuel défaut de paiement.»

Emploi

AFI ESCA

Délégué Régional grands comptes H/F

Postuler

SERPINET CONSEIL

Inspecteur Commercial SUD 12 15 30 34 48 81

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché de services d'assurances pour la CTBR.

Compagnie des Transports du Bas Rhin

19 janvier

67 - STRASBOURG

Services d'assurances.

Ville de Riom

19 janvier

63 - RIOM

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Mutuelle étudiante : la MGEN stoppe définitivement son plan de sauvetage de la LMDE

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié