L'union fait plus que jamais la force mutualiste

Dans un secteur de la santé marqué par la concentration, des membres de la Fédération des mutuelles de France créent l'union mutualiste de groupe Solimut pour se développer, notamment, sur les contrats d'entreprise.

Serge Jacquet, président de la Mutuelle de France Plus et de l'union mutualiste de groupe (UMG) Solimut, dont l'assemblée générale constitutive s'est tenue le 3 juillet, explique ainsi cette naissance : « Face à la crise économique, au recul du taux de mutualisation et au renforcement des exigences réglementaires, nous avons acté la nécessité de travailler ensemble. »

L'UMG, qui réunit six organismes (lire l'encadré), s'avère un outil juridique idéal pour ces petites et moyennes mutuelles : avec ses liens de solidarité financière et ses possibilités de coopération opérationnelle, elle leur permet de concilier à la fois effet d'échelle et proximité avec leurs adhérents. « Nous ne restons pas isolés face aux grands groupes assurantiels et aux mutuelles de fonctionnaires », souligne ainsi Joseph Peraldi, vice-président de Solimut et président de la Mutuelle familiale de la Corse.

Se positionner sur les accords de branche

La combinaison des comptes permise par l'UMG est un autre atout concurrentiel. Les mutuelles souhaitent se développer dans les collectives, qui représentent déjà 20% de leur activité globale. Solimut leur donne un poids qui leur permettra de répondre à des appels d'offres plus importants, tant en complémentaire santé qu'en prévoyance. « Seuls, nous ne pouvons répondre qu'à des appels d'offres locaux », constate Jocelyne Le Roux, secrétaire générale de l'UMG et pré-sidente de la Mutuelle de France Bretagne-Centre-Océans, qui couvre notamment les person-nels de l'établissement Alstom de La Rochelle.

Solimut entend également se positionner sur les accords de branche. Une manière de donner la réplique aux groupes paritaires, qui captent de plus en plus leurs adhérents via le développement de ce type de couvertures en santé. Le dernier axe de croissance concerne la fonction publique territoriale, pour laquelle une offre sera proposée à la procédure de labellisation.

Le volet politique n'est pas oublié. Solimut a l'intention de porter les propositions de la Fédération des mutuelles de France, qui fait souvent figure d'aiguillon au sein de la Mutualité française. Et l'UMG est prête à accueillir d'autres membres, même au-delà de la FMF.

CHANGEMENT D'ÉCHELLE

  • 363,5 M€ de chiffre d'affaires cumulé pour l'UMG Solimut, avec un ratio S/P de 0,81 et une marge de solvabilité de 202%.
  • Solimut réunit 6 entités : Mutami, Mutuelle familiale de la Corse, Mutuelle de France 04/05, Mutuelle de France Bretagne-Centre-Océans, Mutuelle de France Plus, Mutuelle de France prévoyance.
  • Ensemble, elles représentent 352 229 adhérents en santé, avec 610 000 personnes protégées.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 23 avril 2021

ÉDITION DU 23 avril 2021 Je consulte

Emploi

Futur Associé H/F

Postuler

Cabinet DAUBRIAC ET LETRON

Gestionnaire Sinistres H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Missions de commissaire aux comptes

Occitanie en Scène

23 avril

34 - Montpellier

Prestations de service d'assurance Responsabilité et risques annexes

Ville de La Couarde sur Mer

23 avril

17 - La Couarde-sur-Mer

Fourniture de titres spéciaux de paiement..

CCAS de la Ville de Pau

23 avril

64 - PAU

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

L'union fait plus que jamais la force mutualiste

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié