La MGEN affiche haut et fort son militantisme et sa responsabilité sociale

La MGEN affiche haut et fort son militantisme et sa responsabilité sociale
L'Etat des lieux durable et responsable est le premier pas de l'engagement de la MGEN dans une démarche de responsabilité sociale en entreprise.
Présentation d'un premier État des lieux durable et responsable, renforcement de l'action sociale, absence de hausse de cotisations pour 2012 : lors de son assemblée générale, la première mutuelle santé française s'est attachée à réaffirmer sa différence dans un secteur hautement concurrentiel.

Après avoir retrouvé l'équilibre comptable en 2010, la Mutuelle générale de l'éducation nationale (MGEN) consacre toute son énergie à réaffirmer son ADN militant. En la matière, l'action se déploiera tant en interne que vers les adhérents et la société. Ainsi, un tout premier « état des lieux durable et responsable » a été diffusé lors de l'assemblée générale qui s'est tenue du 5 au 7 juillet à Besançon. Il constitue le premier pas d'une démarche de responsabilité sociale en entreprise, qui sera marquée par la publication d'un rapport RSE en 2012, avec des indicateurs conformes aux critères du « Grenelle 2 ».

UN CONTRAT DÉPENDANCE « SUPPLÉMENTAIRE »

Depuis le mois de juin, la MGEN propose à tous ses adhérents un contrat dépendance facultatif. À la différence de la garantie dépendance incluse depuis janvier 2010 dans l'offre de la mutuelle, ce produit « supplémentaire » intègre une sélection médicale et une tarification à l'âge lors de l'adhésion qui doit intervenir avant 75 ans. Mais le fait déclencheur demeure l'attribution de l'allocation personnalisée autonomie (APA). Les adhérents ont le choix entre deux niveaux de protection : une rente mensuelle de 250€ ainsi qu'un capital d'équipement de 1 000€ en cas de dépendance lourde (750€ en partielle), ou alors une rente de 450€ en Gir 1 et 2 - 350€ en Gir 3 - et un capital d'équipement variant de 750 à 1 000€.

Travailler l'action sociale

Dans cette logique de bonnes pratiques, l'action sociale sera revisitée. L'objectif est de permettre « l'accessibilité de la mutuelle à tous », explique Thierry Beaudet, président de la MGEN. Des engagements allant au-delà de la réglementation ont été fixés dans une charte. Les sites internet du groupe MGEN évolueront, par exemple, de manière à ce que les non-voyants puissent accéder aux informations. Les dispositifs de soutien aux adhérents orphelins ou en situation de handicap vont également être revus avec de nouveaux dispositifs d'accompagnement et des budgets en hausse.

« Nous allons aussi mener des actions systématiques en direction de nos adhérents dans tous les départements pour renforcer leur participation à la vie de la mutuelle », poursuit Thierry Beaudet. Comme pour beaucoup de mutuelles, l'enjeu est de conserver une pyramide des âges équilibrée dans ses instances. Plus largement, le président de la MGEN insiste sur l'importance de s'adresser « à tout le monde », jeunes des quartiers y compris, notamment par le biais de réunions publiques sur la santé. Cette stratégie militante s'inscrit de toute évidence dans la volonté de la Mutualité française de placer le thème de la santé au coeur du débat présidentiel. Thierry Beaudet réaffirme ainsi le rôle prééminent de l'Assurance maladie obligatoire et l'urgence de « réfléchir à l'augmentation des ressources » tout en soulignant qu'« il ne s'agit pas de dépenser moins, mais de dépenser mieux ».

Une formule que la MGEN semble vouloir s'appliquer à elle-même. Après avoir augmenté ses cotisations pour la première fois depuis 2003, les améliorations de prestations évaluées à 20 M€ se feront sans nouvelle hausse en 2012. Selon l'usage dans le monde mutualiste, l'assemblée générale a donné mandat au conseil d'administration d'ajuster les cotisations si les circonstances l'exigeaient. « Nous espérons que les députés n'auront pas la mauvaise idée de voter des mesures qui auront un impact sur la mutuelle dans le cadre du projet de loi de finances ou du projet de loi de financement de la Sécurité sociale », note Thierry Beaudet, tout en déplorant « la grande incertitude qui nous condamne à piloter dans le brouillard ». Il fait notamment allusion à l'absence totale de visibilité en matière de fiscalité à l'horizon 2012, après le rejet cet hiver par la Commission européenne des propositions du gouvernement français pour l'entrée en fiscalité des institutions de prévoyance et des mutuelles.

LA MGEN EN CHIFFRES
  • 2 Md€ : Chiffre d'affaires global en 2010.
  • Activité assurantielle : 1,75 Md€, dont 1,4 Md€ en santé.
  • Marge de solvabilité : 509%.
  • Personnes protégées : 3,5 millions.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

- Travaux de rénovation du salon du Centre Culturel Jean Ferrat

Ville de Ruelle sur Touvre

24 mai

16 - Ruelle-sur-Touvre

Rectorat-Nancy-Metz-Daf-2018-Assurances.

Rectorat de l'Académie de Nancy

24 mai

54 - NANCY

Marché de conseil et d'assistance financière pour la Communauté d'agglomération de ...

Communauté d'Agglomération de Cergy Pontoise

24 mai

95 - CERGY

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La MGEN affiche haut et fort son militantisme et sa responsabilité sociale

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié