La MGEN relance son réseau d'optique

La MGEN relance son réseau d'optique
© FOTOLIA
Malgré le récent arrêt de la Cour de cassation remettant en question le principe du remboursement différencié, la mutuelle affiche sa confiance alors qu'elle lance le deuxième appel à candidatures de son réseau.

Visiblement, la Mutuelle générale de l'Éducation nationale semble bénéficier d'une certaine cote auprès des opticiens. Ces derniers, en effet, répondent massivement à l'appel d'offres ouvert, du 6 septembre au 10 octobre, par la première mutuelle santé française (1,28 Md€ de cotisations pour 3,5 millions de personnes protégées en 2009) pour le renouvellement de son réseau d'optique.

Un taux de fréquentation qui atteint 65 %

Tous les organismes complémentaires qui pilotent un réseau de ce type lancent régulièrement, tous les trois ans en moyenne, un nouvel appel à candidatures. Pour la MGEN, il s'agit de la seconde vague, après la mise en place initiale du réseau en juin 2008. Mille six cents opticiens avaient alors été retenus. Un nombre passé à 1 786 magasins au fil de quelques appels à candidatures intermédiaires ouverts aux nouveaux installés. Aujourd'hui, la MGEN vise le même niveau de recrutement.

« Notre agrément en optique a ceci de particulier qu'il s'agit d'un réseau fermé », rappelle Marie-Noëlle Pellegrin, directrice du développement et du réseau. Une approche qui signifie que le recrutement s'arrête dès que le numerus clausus fixé est atteint, contrairement au réseau « ouvert » à tous les candidats répondant aux critères fixés. Le fonctionnement plus que satisfaisant du réseau, fréquenté par 65 % des adhérents, a incité la mutuelle à reprendre les principes du premier appel à candidatures, tant en matière tarifaire que de choix et de qualité des verres.

Pas d'inquiétude côté remboursement

À cet égard, Marie-Noëlle Pellegrin dresse un constat a priori surprenant, après les volées de bois vert contre les réseaux ces derniers mois - des syndicats d'opticiens reprochant aux complémentaires de prétendus abus. « Sur les montures de marque, nous avions fixé une réduction obligatoire d'au moins 5 %, et nous avons constaté des remises supérieures, allant jusqu'à 20 ou 30 %. »

Le fait est que la MGEN n'a pas eu maille à partir avec les opticiens, à la différence, notamment, du tout récent réseau Kalivia, mis en place par Harmonie mutuelles et Malakoff-Médéric. Il est vrai que Kalivia a fixé des exigences tarifaires supérieures. Mais, avec en son sein des mutuelles interprofessionnelles en position de force dans certaines régions, Kalivia est dans une situation totalement différente, d'où le choix d'un réseau ouvert et de critères tarifaires plus restrictifs, donc controversés.

Pour la MGEN, la controverse pourrait venir du remboursement différencié, c'est-à-dire meilleur chez un opticien du réseau qu'en dehors. En mars dernier, un arrêt de la Cour de cassation se fondant sur un article du code de la mutualité avait remis en cause cette pratique pour le dentaire. Pour autant, Marie-Noëlle Pellegrin ne montre aucune inquiétude : « La Cour de cassation a déclaré que son arrêt ne faisait pas jurisprudence. Nous avons aussi eu le plaisir d'être appuyés par la Cour des comptes, qui estime que la législation doit évoluer sur cette question. »

Notre agrément en optique a ceci de particulier qu'il s'agit d'un réseau fermé

Marie-Noëlle Pellegrin,directrice du développement et du réseau de la MGEN

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 21 janvier 2022

ÉDITION DU 21 janvier 2022 Je consulte

Emploi

LA CENTRALE DE FINANCEMENT

RESPONSABLE ADJOINT MARCHE ASSURANCES H/F

Postuler

La Mutuelle Générale

CHARGE DE CONTENU MARKETING -(H/F)-CDD

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

La MGEN relance son réseau d'optique

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié