Mutuelles santé : La MCDéf veut séduire de nouvelles entreprises

Mutuelles santé : La MCDéf veut séduire de nouvelles entreprises
Patrick Pumilia, directeur de la MCDéf : « Nous voulons constituer un réseau de courtiers régionaux pour toucher les secteurs sans accord de branche. » © DR
La mutuelle des personnels civils de la Défense, qui va rejoindre l'union mutualiste de groupe Istya, cherche des relais de croissance sur le marché interprofessionnel.

Le 6 juin sera une étape marquante pour la Mutuelle civile de la Défense (MCDéf) : l'assemblée générale de cette mutuelle des personnels civils de la Défense sera appelée à se prononcer sur l'adhésion à l'union mutualiste de groupe Istya, qui vient d'être constituée par cinq grandes mutuelles de la fonction publique (MAEE, MGEN, MGET, MNH et MNT) protégeant près de 6 millions de personnes. « Cette adhésion nous permettra de nous développer et nous apporterons à Istya notre expérience en santé collective », indique Patrick Djélalian, président de la mutuelle.

Un gros effort commercial

Cette compétence, extrêmement rare dans cette famille de la mutualité, la MCDéf l'a acquise en accompagnant l'évolution des entreprises de la Défense, comme Nexter (ex-Giat industries) ou MBDA (missiles), qu'elle couvre en complémentaire santé. Plus encore que d'autres mutuelles de la fonction publique d'État, la MCDéf a été frappée de plein fouet par le non-remplacement des personnels partis à la retraite et l'externalisation de pans entiers d'activité, qui lui ont fait perdre une dizaine de milliers d'adhérents. Le collectif a donc déjà contribué au maintien de l'activité.

Aujourd'hui, la MCDéf veut s'étendre sur le marché interprofessionnel. Elle a recruté un responsable des relations avec les courtiers, Yves de Galembert, ancien directeur du courtage de Vauban-Humanis. « Notre objectif est de constituer un réseau de 60 à 80 courtiers, plutôt régionaux, pour toucher tous les secteurs sans accord de branche », explique Patrick Pumilia, le directeur de la MCDéf.

Pour compenser son manque de notoriété, la MCDéf va mettre en avant sa solidité financière (437% de couverture de la marge de solvabilité affectés de 3 points seulement par le QIS 5), des conventionnements en hospitalier, optique et dentaire, et une gestion rigoureuse.

LES CHIFFRES (AU 31 DÉCEMBRE 2010)

146 000 personnes protégées, dont 103 000 en individuel et 43 000 en collectif.

Cotisations encaissées : 99,1 M€, soit :

  • 63,1 en santé individuelle.
  • 20,8 en santé collective.
  • 11,4 en prévoyance individuelle.
  • 3,2 en prévoyance collective.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 11 juin 2021

ÉDITION DU 11 juin 2021 Je consulte

Emploi

SOLUSEARCH.

Juriste Réassurance Senior H/F

Postuler

Institution de Prévoyance Caisse de Retraite supplémentaire

RESPONSABLE FONCTION CLE AUDIT INTERNE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Conseil et assistance en gestion financière.

ACOSS - Agence Centrale des Organismes de Sécurité Sociale

13 juin

93 - MONTREUIL

ACQUISITION DE TITRES RESTAURANT.

CA Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart

13 juin

91 - CA GRAND PARIS SUD

Groupement de commande : Frais de santé et Prévoyance.

EPIC Meribel Tourisme

13 juin

73 - EPIC MERIBEL TOURISME

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Mutuelles santé : La MCDéf veut séduire de nouvelles entreprises

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié