[DOSSIER] Les propositions des candidats sur l'assurance 15/23

Présidentielle : les orientations de la Mutualité sur la santé

Un système de santé plus juste, plus efficace et pérenne : voilà en résumé les trois objectifs que la Mutualité française entend promouvoir dans le cadre de l’élection présidentielle de mai 2012, avec des propositions à la clef. Ces dernières seront examinées en conseil d’administration le 21 octobre prochain. La première fédération mutualiste a toutefois déjà livré les orientations de ce programme, lors des traditionnelles Journées de rentrée de la Mutualité française qui se sont tenues à Tours, le 7 octobre. C’est ce que rapporte l’agence mutualiste Afim, dans sa dernière édition, la manifestation n’étant pas ouverte à la presse.
La Mutualité française défend un « droit pour tous à la complémentaire santé » et à ce titre souhaite que l’Etat s’implique à nouveau dans la Couverture maladie universelle (CMU), aujourd’hui totalement financée par une taxe sur les contrats santé. Et cela «pour en faire un vrai outil de solidarité nationale », a expliqué Stéphane Junique, membre du bureau de la Mutualité française. Toujours selon l’Afim, la FNMF préconise également « une concertation sur les rôles respectifs de l’assurance maladie obligatoire et de l’assurance maladie complémentaire, sur la base d’un « dialogue constructif afin que chacun puisse prendre ses responsabilités ».

Un fonds de mutualisation entre actifs et retraités


Les mutuelles, qui demandent à nouveau la possibilité de pouvoir effecter des remboursements différenciés suivant la contractualisation avec les professionnels de santé, poussent également à plus de justice au sein des contrats santé. « Une réflexion est en cours sur les outils les plus pertinents pour y parvenir qu’il s’agisse d’outils de péréquation ou d’un éventuel fonds de mutualisation entre actifs et retraités », peut-on lire dans l’Afim.
Enfin, la Mutualité française estime que l’amélioration du système actuel passe, entre autres, par le renforcement de la médecine généraliste et « une vraie réforme du médicament ». Concernant sa pérennité, elle réclame de nouvelles recettes pour « consolider le socle de protection sociale obligatoire ». Elle propose ainsi une hausse de la CRDS « pour sortir de la spirale infernale de l’endettement » et une réforme de la CSG pour rendre davanatge progressif ce prélèvement. En revanche, l’instauration d’une TVA sociale est vivement rejetée.

Dans ce dossier

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché Assurance Complémentaire Santé.

MSA de Lorraine

22 mai

54 - VANDOEUVRE LES NANCY

Marché Assurances.

Métropole du Grand Nancy Direction des Finances

22 mai

54 - NANCY

Marché de domiciliation bancaire.

COURBEVOIE HABITAT

22 mai

92 - COURBEVOIE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Présidentielle : les orientations de la Mutualité sur la santé

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié