La Tutélaire plonge dans l'univers interprofessionnel

La Tutélaire plonge dans l'univers interprofessionnel

Après avoir sécurisé ses engagements, l'autre mutuelle historique des Postes et télécoms peut désormais se consacrer à l'évolution de son offre et de ses modes de distribution.

Lors de son AG le 2 juin, la Tutélaire a présenté des résultats 2011 en léger excédent, mais cette mutuelle du livre II a de nouveau perdu des adhérents l'année dernière, passant sous la barre des 500 000. « La perte, importante, est liée pour l'essentiel à la fin du plan de rattrapage tarifaire sur la dépendance », explique son président, Didier Poitevineau, qui dévoile ainsi l'un des aspects de la mutation dans laquelle est engagé cet organisme centenaire.

Le besoin d'un partenaire

Créée en 1907 par un facteur, la Tutélaire s'est développée sur le créneau original de la prévoyance surcomplémentaire pour les fonctionnaires des Postes et télécoms (PTT). Son contrat « historique », TUT'LR, couvre, pour moins de 10 € par mois, quelque 490 000 adhérents sur un bouquet de garanties (incapacité au travail, dépendance, décès, intervention chirurgicale...) Mais, à l'instar de la Mutuelle générale, la Tutélaire a subi de plein fouet l'impact de l'éclatement des PTT dans les années 90, puis l'instauration de couvertures collectives dans les nouvelles entreprises.

Le contrat TUT'LR est dorénavant fermé, ce qui a exigé un gros effort de sécurisation des engagements, notamment sur la dépendance, avec donc des hausses tarifaires à la clé. Ce travail achevé, la mutuelle, qui a engrangé 52 M€ d'encaissements en 2011, affiche une marge de solvabilité de 541% et « aucun doute » sur sa capacité à passer le cap de Solvabilité 2. Mais pas question de se laisser mourir doucement pour autant. « TUT'LR va descendre en pente douce. Cela nous laisse du temps pour rénover notre offre », poursuit Didier Poitevineau.

Après avoir lancé une garantie hospitalisation, la mutuelle, désormais ouverte à tous les publics, veut récidiver sur la perte d'autonomie. « Nous avons été pionniers sur la dépendance en inclusion dès 1997. Nous avons tous les atouts pour proposer le meilleur produit au meilleur tarif. Mais le faible succès des produits actuels nous interpelle, il y a peut-être une autre façon de procéder. » Dans le même temps, il lui faut faire évoluer ses modes de distribution pour élargir sa cible. Autant de défis lourds pour une petite structure de 26 salariés qui souhaiterait travailler avec d'autres acteurs. Difficile de ne pas évoquer la Mutuelle générale, « partenaire naturel » : la Tutélaire a rejoint MG Union. Mais rien n'est tranché, si ce n'est l'affirmation d'un positionnement bien ancré : « Nous sommes une mutuelle prévoyance qui s'adresse prioritairement aux 50 ans et plus. »

SOLVABILITÉ 2 : MUTUALISER LA CONTRAINTE

  • La Tutélaire prévoit de livrer dès 2013 un bilan prudentiel au format Solvabilité 2. Elle se montre plus soucieuse du pilier 2 sur la gouvernance : « Nous ne percevons pas bien le principe de proportionnalité. Nous aurons du mal à décliner le même modèle qu'Axa ou la MGEN. »
  • La mutuelle s'interroge sur une éventuelle mutualisation des coûts et contraintes : « Comment peut-on retrouver des marges de manoeuvre pour faire notre métier ? »

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Convention d'audit et de conseil en ingénierie fiscal.

SEMCODA

25 avril

01 - BOURG EN BRESSE

Services d'assurance construction du groupe scolaire n°1 de la ZAC des Tartres

SPL Plaine Commune Développement

25 avril

93 - Stains

Conventions de participation pour des risques de Prévoyance et des risques de Frais...

CGFPT - Centre de gestion de la fonction publique territoriale

25 avril

88 - EPINAL

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La Tutélaire plonge dans l'univers interprofessionnel

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié