[DOSSIER] Le Top 30 de la santé 4/5

Les mutualistes prennent du poids

Depuis l'an dernier, la concentration s'est poursuivie à un rythme soutenu. Et sous l'effet de l'ANI, la plupart des acteurs seront concernés par des rapprochements ces prochaines années.

Fait marquant de l'année, Axa perd son statut d'indétrônable leader pour se retrouver à la cinquième place. Deux raisons expliquent cette chute. L'une est technique, liée au choix de la rédaction de L'Argus de classer les acteurs en affaires directes. Or, Axa est un gros réassureur, de mutuelles et d'institutions de prévoyance (IP) en particulier, et comptabilise 1,2 Md€ à ce titre. L'autre tient aux rapprochements, avec l'émergence de deux gros pôles, l'union de groupe mutualiste (UMG) Istya et le groupe paritaire et mutualiste Humanis.

De 6 à 11

C'est le nombre d'acteurs dépassant 1 Md€ de chiffre d'affaires dans les Top 30 de 2008 et de 2013.

4 groupes intègrent le top 30 de la santé 2013

Groupe Istya Union mutualiste de groupe (UMG) regroupant MAEE, MCDef, MGEN, MGET et MNT (ces deux derniers faisant partie du Top 30 de la santé 2012), Istya prend la première place. Klesia Cet organisme est le résultat de la fusion du groupe Mornay (qui était à la trentième place du Top 30 de la santé 2012) et de D et O.Il intègre le classement à la vingt-deuxième place. Ociane Prend la vingt-neuvième place. SMI Entre à la trentième place.

Istya, qui regroupe des mutuelles de la fonction publique, réalise son premier exercice comptable. La Mutuelle nationale territoriale (MNT) combine désormais ses comptes dans l'UMG et laisse une place vacante, qui permet à la mutuelle Ociane de faire son entrée à la vingt-neuvième place. Et l'intégration de Novalis-Taitbout dans Humanis laisse une autre place vacante pour la mutuelle SMI au trentième rang.

L'ANI pourrait bien se traduire par un boom des mariages mixtes entre mutuelles, paritaires, mutuelles d'assurances, voire bancassureurs.

Unions en expansion

Istya, Harmonie mutuelle et Humanis s'installent durablement dans le peloton de tête, car ils n'ont pas fini leur croissance. L'an prochain, Istya combinera les chiffres de la Mutuelle générale de l'Économie et des Finances (MGEFI, 200 M€ de cotisations), et il n'est pas exclu que d'autres acteurs rejoignent Istya - tout comme des fusions pourraient intervenir au sein même de l'UMG.

Quant à Harmonie mutuelle, classée jusqu'alors en tant qu'union mutualiste, elle perd son « S » et apparaît en tant que premier organisme complémentaire santé français depuis la fusion d'Harmonie Mutualité, Mutuelle Existence, Prévadiès, Santévie et Sphéria Val-de-France en juin (avec effet rétroactif au 1er janvier 2012). De la même manière, Adréa et Eovi ne figurent plus en tant que groupes, mais en tant que mutuelles uniques à la suite des fusions intervenues en 2012. Tous ces acteurs mutualistes conservent des unions pour accueillir des mutuelles en quête d'un rapprochement sans fusion, du moins dans un premier temps.

Du côté paritaire, notons la création du groupe Klesia, issu du rapprochement entre Mornay, D et O (jusqu'à présent absent du Top 30) et la Fédération mutualiste parisienne (FMP).

Concentrations à suivre

Il faut prendre cinq ans de recul pour mesurer pleinement la concentration du marché. Dans la cuvée 2008 du Top 30, six acteurs dépassaient le milliard d'euros, le plus gros pesant 1,5 Md€. Cette année, ils sont onze, dont trois sont au-delà de 2 Md€. Autre indicateur, le poids des trente premiers organismes santé. Leurs cotisations cumulées atteignent 28 Md€ en affaires directes. Une fois les taxes (6,27% de CMU et 7% de TSCA) retranchées, cela correspond à 24 M€, soit 75% du marché en 2012. Cinq ans plus tôt, ce ratio n'était que de 66%. Tout indique que cette concentration va se poursuivre.

D'ici à deux ou trois ans, notre Top 30 présentera un visage très différent. Les fonctionnaires en uniforme pourraient rejoindre le club des milliardaires : Unéo, le groupe Intériale et la Mutuelle générale de la police (MGP, vingt-quatrième mutuelle française) discutent d'un rapprochement, qui prendra vraisemblablement la forme d'une UMG autorisant des liens de solidarité financière. Autre projet confirmé lors des assemblées générales de printemps, le mariage entre Eovi et MCD. AG2R-La Mondiale et Réunica devraient aussi convoler.

Parmi les grands noms restants, l'attention se porte en particulier sur La Mutuelle générale (LMG) et la Mutuelle nationale hospitalière (MNH). Annoncés depuis 2010, les projets de LMG avec le groupe Mornay (aujourd'hui Klesia) semblent avoir du plomb dans l'aile. L'ancienne mutuelle historique des PTT est engagée dans une sélection de partenaires, dans la perspective de retenir une liste réduite à la rentrée avant une entrée en négociation exclusive. Quant à la MNH, sortie d'Istya fin 2012, elle pourrait annoncer de manière imminente un partenariat, peut-être avec un acteur hors du périmètre des « mutuelles 45 ».

Bons partis à épouser

Si tous ces mouvements n'ont pas été déclenchés par l'ANI, ce dernier pourrait bien se traduire par un boom des mariages mixtes entre mutuelles, paritaires et mutuelles d'assurances, voire bancassureurs. Ainsi, le Crédit agricole est très courtisé par des spécialistes du collectif du fait de son réseau, qui pourrait être précieux pour toucher les petites entreprises. Mais l'inverse est aussi vrai : grand spécialiste de l'individuel, Covéa s'est doté de véritables usines en collective, avec l'entrée de l'IP Apgis et de la mutuelle SMI (vote en février 2013) dans son giron.

À quels nouveaux entrants ces mouvements laisseront-ils des places dans le Top 30 ? Entre l'ANI, Solvabilité 2 et les futures réformes de la santé, il est prématuré de faire des pronostics, tant les mouvements semblent sur le point de s'accélérer chez les acteurs de taille moyenne, en dessous de 200 M€.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Souscription d'un contrat d'assurance " dommages ouvrage et garanties diverses " ap...

Ville de St Laurent Blangy

21 août

62 - ST LAURENT BLANGY

Fourniture et livraison de titres restaurant et cesu.

SIAV (Syndicat Intercommunal d'Assainissement de Valenciennes)

21 août

59 - SIAV

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Les mutualistes prennent du poids

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié