[DOSSIER] Le Top 30 de la mutualité (26 novembre 2010) 3/5

Marché des mutuelles : La hiérarchie est bousculée

La concentration des mutuelles se poursuit à un rythme soutenu. Cette année, les nouveaux entrants sont des mutuelles interprofessionnelles. Le poids des groupes, tant purement mutualistes que ceux adossés à des groupes paritaires, est de plus en sensible.

Pas d'ordre établi pour les mutuelles du livre II ! L'effet Solvabilité 2 bouscule toujours le classement, accélérant les fusions. Sur le podium, Prévadiès vient se placer au deuxième rang et coiffe au poteau la Mutuelle générale. Cette dernière réalise pourtant une bonne année, puisqu'elle franchit la barre du milliard d'euros grâce à une croissance de 6,3%. Un taux qui montre que l'ancienne mutuelle historique des PTT négocie bien son virage vers le monde interprofessionnel. Mais Prévadiès a connu une croissance externe exceptionnelle, intégrant pas moins de six mutuelles en un an (Altéis mutuelles, Mutuelles Action 22 et 29, la Solidarité, la Mif 35 et Releya). En revanche, la Mutuelle nationale des hospitaliers repasse devant Harmonie mutualité, qui avait surgi au quatrième rang. Jusqu'en 2008, Harmonie mutualité était un groupe, dont les membres ont fusionné. À ne pas confondre avec Harmonie mutuelles.

Les mutuelles mixtes font modèle

Inamovibles aux huitième et neuvième rangs, Maaf santé et Macif mutualité franchissent la barre des 400 M€. Le modèle de ces acteurs ayant un pied dans le monde des mutuelles d'assurances et l'autre dans celui des mutuelles du livre II résiste bien. Il fait même école, puisque la GMF et la Matmut ont lancé des produits santé, coassuré avec la Mutuelle générale, la MGP et la MNT pour la première, en propre pour la seconde. Mais ces deux mutuelles poursuivent sans doute plus une logique de fidélisation de leur portefeuille que de conquête de parts de marché. La Matmut en particulier, dont les bureaux sont souvent hébergés dans des agences mutualistes, peut difficilement se permettre une concurrence trop frontale.

Autre fait marquant cette année, l'apparition, au dixième rang, de Mut2M. Cette mutuelle issue de la fusion de Médéric mutualité et de SMM (ex-groupe Malakoff) résulte de la naissance, en 2008, du groupe paritaire Malakoff-Médéric.

Rejoindre un groupe paritaire...

Elle illustre un phénomène majeur : le poids croissant des groupes paritaires au sein du monde mutualiste. Le phénomène est sensible à tous les étages du Top 30, ainsi que du classement des groupes. Les entités mutualistes adossées à des groupes paritaires n'ont jamais eu autant de poids que cette année.

Ce phénomène peut être interprété comme une autre conséquence de l'émergence de Solvabilité 2. En effet, les groupes paritaires proposent aux mutuelles désireuses de conserver une certaine indépendance des structures, pour les systèmes d'information, par exemple, qu'elles n'auraient pas les moyens de construire seules. Fait intéressant, ce processus n'a rien de monolithique. Pour certains, les groupes paritaires incarnent le « tout-sauf- la-FNMF », tandis que d'autres sont pleinement intégrés dans la vie de la Mutualité. La Mutuelle familiale Vauban-Humanis, par exemple, a rejoint le programme Priorité Santé mutualiste.

Cette proximité croissante entre mutualistes et paritaires est une tendance de fond et durable. Ainsi, Vauban-Humanis ne cache pas sa volonté de poursuivre la croissance externe de son pôle mutualiste, notamment à travers Servalys. Même dynamisme du côté du groupe Aprionis, qui, en 2010, a cherché à renforcer la notoriété de sa mutuelle Radiance avec une grande campagne plurimédia. Aprionis et Vauban-Humanis, qui fusionnent l'an prochain, annoncent déjà leur intention de constituer un pôle mutualiste dans le cadre du futur groupe Humanis. Il aura du poids, puisque l'addition de toutes leurs entités mutualistes pèse plus de 700 M€.

... ou trouver l'âme soeur dans son milieu ?

Toute règle ayant des exceptions, il y aussi des mutuelles qui sortent des groupes paritaires. C'est le cas de Micom-MNIL, qui fait son entrée au vingt-quatrième rang. Ce nouvel acteur est issu du rapprochement de la Mutuelle nationale des personnels de l'industrie, du commerce et des mines (Micom) et de la Mutuelle nationale interprofessionnelle Laffitte (MNIL). La première a été créée en 1990 par la caisse de retraite complémentaire des ouvriers mineurs, la Carcom, qui est aujourd'hui dans le périmètre du groupe Aprionis, tandis que la seconde est née en 1969, sous le nom de MNIM, à l'initiative de la Caisse interprofessionnelle des salariés (CIPS), aujourd'hui intégrée au groupe Malakoff-Médéric !

Au-delà des mouvements dans le Top 30 de cette année, reste les promises et les coeurs à prendre. On peut en recenser près d'une dizaine. SMI (dix-huitième) va adhérer, en janvier 2011, à l'union Adréa, avant de fusionner au sein d'une mutuelle unique Adrea d'ici à 2013, donnant naissance à une entité de plus de 700 M€. Eovi mutuelles présence (vingt et unième) et son homonyme Drôme-Arpica (vingt-cinquième) vont fusionner avec toutes les mutuelles du groupe Eovi, constituant une nouvelle structure dépassant les 500 M€. Quant à Mutuelle Existence, elle s'inscrit dans le processus de fusion des mutuelles du groupe Harmonie. Les spéculations vont aussi bon train à propos de Spheria et MCD, qui ont rompu leurs fiançailles cette année. Toutes ces mutuelles trouveront-elles l'âme soeur au sein du Top 30, ou juste en dessous, car il reste encore de belles mutuelles de taille moyenne ? Réponse, peut-être, dans le classement de l'an prochain.


Bing bang à venir

En 2012, la Mutuelle générale de l'Éducation nationale devrait perdre sa place historique de première mutuelle santé française. Le conseil de l'union Harmonie mutuelles a entériné en décembre 2009 la fusion de ses mutuelles interprofessionnelles (Prévadiès, Mutuelle Existence et Harmonie mutualité). À moins que d'autres fusions majeures ne surviennent d'ici là, la nouvelle mutuelle constituera le premier acteur français de la complémentaire santé (en affaires directes, hors activités de réassurance) toutes familles confondues, dépassant Axa, Groupama et Malakoff-Médéric. À côté de cette mutuelle qui devrait dépasser les deux milliards d'euros dans deux ans, le groupe Harmonie mutuelles subsistera. Objectif : conserver une structure dédiée à des mutuelles qui ne souhaitent pas (ou pas tout de suite) entrer dans un processus de fusion, comme la MNAM et SMAR, deux mutuelles de fonctionnaires, qui ont trouvé leur salut dans le camp interprofessionnel.

Composition des groupes (périmètre de combinaison 2009)

Harmonie mutuelles : Prévadiès, Mutuelle Existence, MNAM et Harmonie mutualité.

Ugim : MGEFI, Intériale, MMJ, MCDéf et MGAS.

Adréa : Adréa mutuelle Alpes-Dauphiné, Adréa mutuelle Franche-Comté, Adréa mutuelle Centre-Auvergne, Adréa mutuelle Pays-de-Savoie, Adréa mutuelles Pays-de-l'Ain, Adréa mutuelle Bourgogne, Muti et Unilia mutuelle.

Groupe Eovi mutuelles : Eovi mutuelle creusoise, Eovi mutuelle Drôme Arpica, Eovi Languedoc mutualité, Eovi mutuelles Présence, Eovi Roanne mutuelle, Eovi la Mif, Eovi Précocia, Eovi Novalia mutuelle et Eovi mutuelle du Limousin.

AGMut-Prémalliance : Primamut, Prado mutuelle, Mutuelle du Midi, Force Sud, Mutualis, Mutisica, Mutuelle nationale des métiers, Mutuelle des professions judiciaires, Mutuelle de Bergerac.

Umiga (groupe Apicil) : Micils, Mutuelle GRM, Sud-Ouest mutualité, Kéolis et Intégrance.

Radiance Groupe Apri (groupe Aprionis) : CMPI, Mala, Radiance Bourgogne, Radiance Nord-Pas-de-Calais, Radiance Picardie, Radiance Rhône-Alpes, Radiance Sud, SMP, UMTNS et Smapri.

Servalys (groupe Vauban-Humanis) : Mutuelle UDT de Boulogne-sur-Mer, Mutuelle Union des travailleurs de Dieppe, Léa, Smeno, Mutuelle AESM, Choralis le Libre Choix, GSMC-Vauban-Humanis et MFVH-Vauban-Humanis.

UMC : Mutuelle Panotechnique, Mutuelle Sainte-Anne, Mutatis, SMER, Mutuelle haut-saônoise, Mutuelle du Maine, MPLCL, Mutuelle du centre de recherche d'Aubervilliers, Cybèle Solidarité, SNM, Mutuelle des Maliens de l'extérieur, MTD, Mutuelle de la CECNA, MIPC, Mutuelle Nestlé Saint-Menet, Mutuelle France maritime, Mutuelle des usines, MMEI, Mutuelle Setram, Mutuelle Guillerm, Mutuelle du personnel du centre hospitalier du Rouvray, unions UNME, UNME Garantie et UMC social.

AGMF prévoyance (groupe Pasteur mutualité) : GPM assurances SA, GPM courtage et Panacea assurances.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 13 décembre 2019

ÉDITION DU 13 décembre 2019 Je consulte

Emploi

Mission Handicap Assurance

Mission Handicap Assurance

Postuler

Natixis Assurances

Cadre technique Indemnisation Auto H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché d'assurances pour le compte de grand delta habitat.

Grand Delta Habitat

13 décembre

85 - GRAND DELTA HABITAT

Prestation de services en assurances.

Ville de Cournon d'Auvergne

13 décembre

63 - COURNON D'AUVERGNE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Marché des mutuelles : La hiérarchie est bousculée

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié