Prime Macron : grogne des salariés chez Groupama

Prime Macron : grogne des salariés chez Groupama
ISTOCK

Au sein du groupe mutualiste, toutes les caisses régionales ne sont pas logées à la même enseigne. Chez Groupama Nord-Est, une intersyndicale emmenée par la CFDT a contesté le montant dérisoire de la prime Macron, avant d’obtenir un geste de la direction.

 

Ils pensaient que la direction ferait un beau geste avant Noël, ils ont été déçus…  Les 1209 salariés de Groupama Nord-Est se sont vus proposer, avant les fêtes, une prime exceptionnelle de fin d’année, dite « prime Macron », d’un montant individuel de 165€. « Dérisoire », a jugé l’ensemble des organisations syndicales de la caisse régionale, qui ont alors dû « quitter des débats houleux avec la direction générale », confie Eric Chenet, délégué syndical FGA CFDT.

La dite « prime Macron », décidée par le gouvernement afin de permettre aux entreprises de faire un geste en faveur du pouvoir d’achat de leurs salariés en plein mouvement des gilets jaunes, a été officialisée dans une loi adoptée le 24 décembre. Les entreprises peuvent désormais octroyer à tous leurs salariés touchant jusqu’à 3600€ nets mensuels une prime défiscalisée jusqu’à 1000€, à condition qu’elle soit versée avant le 31 mars.

De 0 à 1000€ d'une caisse à l'autre

Si les acteurs de l’assurance ont été nombreux à faire un geste, tous ne sont pas logés à la même enseigne. Y compris chez Groupama, où d’une caisse régionale à l’autre, le montant de la prime accordée par la direction varie fortement. « Chez Groupama Loire Bretagne, ils ont négocié une prime de 1000€. D’autres caisses, elles, n’auront rien. Pourtant, toutes les caisses et leurs salariés contribuent au redressement du groupe Groupama et nous portons tous la marque Groupama ! », s’insurge Eric Chenet.

Chez Groupama Nord-Est, la pilule a d’autant plus de mal à passer qu’aucune augmentation collective des salaires n’a été accordée depuis 6 ans. « La direction préfère axer sa politique salariale sur des primes individuelles, plutôt que des hausses collectives. Or, il s’agit d’un système opaque qui vise à encourager les salariés à en faire toujours plus », raconte Eric Chenet.

Emmené par le syndicat majoritaire CFDT, une intersyndicale à laquelle se sont joints la CFE CGC et l’UNSA s’est donc engagée dans un bras de fer avec la direction, qui a fini par consentir à faire un geste. Au cours d’une réunion, qui s’est tenue le 3 janvier dernier, la direction générale de Groupama Nord-Est a donc proposé de rallonger cette prime Macron à 350€ par personne. Elle sera finalement de 400€ et sera versée à tous les salariés pouvant en bénéficier, y compris les CDD, en février prochain.

Le juste retour des efforts de redressement

Après les efforts de la direction sur la prime Macron, les syndicats « sont aujourd’hui dans l’apaisement », affirme Eric Chenet. « Mais la question demeure : pourquoi une entreprise qui va bien n’est-elle pas en mesure de tenir des négociations salariales convenables ? », s’interroge le syndicaliste. Groupama Nord-Est a enregistré en 2017 un résultat net de 13,4 M€, stable par rapport à 2016, sa marge technique s’élève à  87,7 M€ et la caisse contribue à hauteur de 16,9 M€ au résultat combiné du groupe Groupama (en norme comptable IFRS).

«Nous payons les conséquences des troubles financiers passés de Groupama au moment de sa mésaventure grecque », ajoute Eric Chenet. Les caisses régionales ont fourni un gros travail pour redresser le groupe. Un travail payant puisque le groupe va mieux, pour autant il n’y a aucun retour en faveur des salariés des caisses aujourd’hui. » Pour l'heure, l'Argus n'a pas pu joindre la direction de la caisse régionale ni celle du groupe.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Souscription et la gestion de contrats d'assurances.

Ville de Colombier Saugnieu

16 juin

69 - COLOMBIER SAUGNIEU

Souscription contrats d'assurance.

Ville de Mazamet

16 juin

81 - MAZAMET

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Prime Macron : grogne des salariés chez Groupama

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié