Résultats 2015 : Covéa conforte son modèle et son leadership

Résultats 2015 : Covéa conforte son modèle et son leadership
Thierry Derez a présenté les résultats 2015 de Covéa le 7 juin 2016

L’environnement commercial et règlementaire (ANI, Solvabilité 2, loi Hamon...) de 2015 n’aura pas eu raison de la force tranquille de la société de groupe d’assurance mutuelle Covéa  - Maaf, MMA et GMF - qui place 2016 sous le sceau de l’unification de son entreprise et de l'amélioration de ses fondamentaux techniques.

« C’est une bonne année pour l’ensemble des métiers », résume Thierry Derez, PDG de Covéa, numéro un en France de l'assurance de biens et responsabilité. Sa société de groupe d’assurance mutuelle (Sgam), qui coiffe les mutuelles Maaf, MMA et GMF, a dégagé au cours de l’exercice clos le 31 décembre 2015 un chiffre d’affaires de 17,2 Md€ (dont 14,6 Md€ en France), en croissance de 5,2%.

Il se répartit entre 11,508 Md€ en non-vie (+4,8%) et 5,744 Md€ (+6,1%) en vie. Sans surprise, et malgré un environnement retors – ANI, solvabilité 2, loi Hamon…- peu favorable, Covéa démontre la pertinence technique de son modèle tout comme sa solidité financière. Etabli à 98,5%, son ratio combiné s’améliore de 0,3 point. Son résultat net atteint 1 049 M€, en hausse de 9,1% et les fonds propres combinés s’élèvent à 12,7 Md€, en progression de 9,2%.  Enfin, en valeur de réalisation, ses placements financiers atteignent 101,2 Md€ (+ 3,7%). La marge de solvabilité, dans la fourchette très haute du marché, atteint 382% sous S2.

L’assureur IARD à la manœuvre…

Avec 67 % de son chiffre d’affaires réalisé en dommages à 91% en France où l’entreprise compte 11,4 millions de fidèles, Covéa reste largement leader. Le groupe assure 10,5 millions de véhicules (+ 1,8%) dont 710 000 via les flottes automobiles et 7,7 millions d’’habitations (+1,6%) dont 600 000 provenant de son partenariat avec BPCE.

Si l’assurance auto représente un quart des primes du groupe avec un CA de 3,6 Md€, en hausse de 0,9%. Maaf et MMA  gèrent aussi plus de 1,1 million de contrats professionnels et entreprises (18% de son activité). Sa distribution s'opère via 2700 points de vente. « Nous réussissons à faire du développement rentable dans un marché difficile en France », souligne Christian Baudon, directeur général assurances de Covéa qui estime que l’effet de rotation du portefeuille de la loi Hamon –bien que présentant un solde positif pour Covéa qui gagne 80 000 nouveaux sociétaires – se traduit par des coûts de gestion supplémentaires qui se calculent en dizaine de millions d’euros. « L’effet de mutualisation dans le temps des risques pourrait s’atténuer », alerte-t-il… En IARD, les équilibres techniques seront donc plus tendus dans les années à venir.

En 2015, le climat était serein en sinistralité

A l’exception de l’épisode de catastrophe naturelle d’octobre 2015 dans les Alpes-Maritimes – 18 000 dossiers traités par Covéa pour 118 M€ d’indemnités - , l’année écoulée a été clémente en terme de sinistralité pour le groupe avec 1,8 million de sinistres auto affichant une baisse de fréquence entre 2 et 4% et avec 841 000 sinistres MRH en baisse de fréquence plus significative comprise entre -8% et -15%. Au total, Covéa a géré près de 3 millions de sinistres. « On a connu -15% en dégâts des eaux, c’était une année atypique », observe Joachim Pinheiro, directeur général de Covéa AIS qui ne manque pas de se livrer au comptage du dernier sinistre en date : les inondations marquée par la crue de la Seine, notamment, de début juin 2016. Au 6 juin 2016 : 15 500 dossiers dont 13 400 habitations et 1200 autos/flottes et 800 pros. « il y a toujours une certaine latence dans la réception des dossiers, de gros dossiers vont arriver comme la collectivité de Montargis que MMA assure,  il faut donc manier ces chiffres avec précaution », alerte –t-il. Coût pour le groupe : 150 M€ rien qu’en automobile. Le reste ne sera calculable qu’au déclenchement des couvertures de réassurance. »

Performance en santé et prévoyance vu le contexte

Sur le front règlementairement chahuté de la santé, fort est de constater que Covéa transforme l’essai avec un collectif en mesure de compenser les pertes de l’individuel. De fait, le chiffre d’affaires  global de 1,8 Md€ progresse de 2,5%. Après 5 années de développement entamées par l’absorption d’Apgis en 2011, puis de SMI en 2013 jusqu’au lancement des offres collectives Affipro et Façonnables V2 de MMA et Maaf et de la surcomplémentaire Santé Essentielle de GMF en 2015 (pour un total de 70 accords de branches), le groupe assure aujourd’hui près de 3 millions de bénéficiaires en santé dont 40% en santé collective. L’ANI a toutefois fait s’évaporer 7,7% de détenteurs de contrats de santé individuelle (1,6 million) à raison d’une chute de 10% du portefeuille respectif de MMA et Maaf. « Ce que nous perdons en individuel, nous allons le retrouver sur le collectif qui affiche une croissance de CA de 10% », assure Didier Bazzocchi, directeur général Santé et Prévoyance et Partenariats Institutionnels du groupe.

Le segment prévoyance, modeste à l’échelle de l’entreprise, est en croissance tant en individuel (+4,4%) avec 4 millions de bénéficiaires qu’en collective avec 1,3 million de bénéficiaires (+4,2%). Quant à d’éventuels rachats ? « Oui si on a un projet viable industriel et utile à mettre en place », a affirmé Didier Bazzocchi.

Assurance vie : l’année de la stabilisation

Le chiffre d’affaires de l’assurance vie en France s’élève à 4 158 M€ (+4,1%). En épargne retraite, la collecte brute s’établit à 3,9 Md€ (+3,3%) dont 10% d’Unités de compte. La collecte nette atteint 824 M€ (+11,6%). La dynamique est, dans les eux cas, entraînée par la collecte d’UC, en forte croissance.
Principaux taux servis en 2015 :

  • . Maaf : 2,51% et 2,75%
  • . GMF : 2,80%
  • . MMA : 2,35 à 2,85%


A noter que le montant de la participation aux bénéfices (PPB) à 2 061 M€ fait de Covéa le leader du marché. En pourcentage de l’encours, elle représente 4,5%. « C’est un amortisseur efficace dans les scénarios de taux bas persistant ou de remontée brutale, explique Édouard Vieillefond, directeur assurance vie du groupe. La relation entre la PPB et les taux servis est évidente ».

Vers l'entreprise unique

L’amélioration de ces fondamentaux techniques également cristallisée par des provisions  de 82,4 Md€ intervient dans un contexte social de construction d’une entreprise unique. « Nos discussions se poursuivent autour de la mise en place d’un statut commun à une époque où les vertus de la simplification sont encensées et les unifications perçues comme des éléments de progrès », a déclaré Thierry Derez qui dirige plus de 21 000 collaborateurs de 35 sociétés employeurs différentes avec près de 400 accords collectifs… Le grand sujet de 2016. Assurément.

A retenir pour chaque marque. MAAF : reconquête de sa clientèle professionnelle avec 345 000 souscriptions de contrat multirisques professionnelle (+4,8%) et la création du bonus à vie pro. Avec 57,9% des 3,8 millions de sociétaires multi-équipés, l’habitation a le vent en poupe avec 2,6 millions de logements (+2,2%). MMA : Avec sa nouvelle signature « entrepreneurs d’assurances », la mutuelle affiche un CA de 2 252 M€ (+2%), soit une croissance 4 fois plus rapide  que le marché. Elle assure 2,2 millions de véhicules, hors flottes et 1,7 million d’habitation. GMF : Avant sa nouvelle campagne « 1er assureur des agents du service public », GMF a conquis 1,4% de nouveaux sociétaires grâce à une croissance supérieure au marché avec 3,2 millions de véhicules couverts  et 2,8 millions d’habitations.



























Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de services en assurances.

Ville de Caluire et Cuire

19 mai

69 - CALUIRE ET CUIRE

Prestations de service d'assurances diverses

Ville de St Gervais les Bains

19 mai

74 - ST GERVAIS LES BAINS

Prestations d'assurance.

Centre hospitalier Pierre Oudot

19 mai

38 - BOURGOIN JALLIEU

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Résultats 2015 : Covéa conforte son modèle et son leadership

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié