Résultats 2017 : bénéfice net stable pour Covéa, à 818 M€

Résultats 2017 : bénéfice net stable pour Covéa, à 818 M€
Thierry Derez, le PDG de Covéa, a présenté mardi 12 juin les résultats annuels du groupe, accompagné de plusieurs membres du comex

Le groupe mutualiste (MMA, GMF, Maaf) a pâti en 2017 de la surtaxe d’impôt sur les sociétés. Il s’est développé sur les dommages aux entreprises, la santé collective et la prévoyance.

2017 s’est avérée une « bonne année » pour Covéa, selon son PDG Thierry Derez, et ce malgré une sinistralité climatique importante (ouragans Harvey, Irma, Maria) et la surtaxe d’impôt sur les sociétés, décidée en fin d’année par le gouvernement au grand dam des assureurs mutualistes. Cette « fiscalité singulière » a coûté à Covéa 136 M€, grevant son résultat net. Celui-ci s’établit, malgré tout, à 818 M€, en léger recul (- 0,8%) par rapport à 2016. Le groupe se félicite de sa solidité financière, avec 14,3 Md€ de fonds propres et un ratio de solvabilité de 372%.

Le chiffre d’affaires est stable, à 16,3 Md€. A l’international, l’activité (10% de l’activité totale d’assurance) a souffert d’un ralentissement, principalement en Italie où sa filiale Bipiemme Vita, fruit d’un partenariat avec la banque BPM est fragilisée par la fusion en cours avec Banco Popolare. « La distribution des produits d’assurance ne fait pas partie des chantiers prioritaires dans cette fusion », a concédé Thierry Derez.

Bonne dynamique sur les dommages aux pros et la santé collective

En revanche, l’activité en France fait preuve d’une bonne dynamique commerciale, principalement en assurance de biens et de responsabilité où le chiffre d’affaires progresse de 2,4%.  Tandis que Covéa maintient son chiffre d’affaires sur l’automobile et la MRH (+1,1% de primes acquises) faisant preuve d’une « sélection rigoureuse dans un marché très compétitif », le groupe met l’accent sur le segment des professionnels et entreprises sur lequel il enregistre une belle progression de 6,4%. Le mutualiste se félicite de l’amélioration de son ratio combiné (sinistres et frais rapportés aux primes), à 96,8%, notamment grâce à une baisse du coût des sinistres automobiles. En auto, le groupe s’efforce d’ « augmenter le moins possible ses tarifs », tandis qu’en habitation, ils « suivent l’évolution des biens assurés et des réparations ».

L’activité d’assurance de personnes se montre moins dynamique (+ 1%), en raison du recul de l’épargne. Elle est principalement tirée par un rééquilibrage de la collecte en assurance-vie vers les unités de compte (17,3% de la collecte globale), le développement de la santé collective et de la prévoyance individuelle, dont l’assurance-emprunteur « une activité à laquelle on croit et sur laquelle on sera très volontariste ». Le résultat net de l’activité en France s’élève à 828 M€.

Transformation de la relation clients

Si 2017 a été marquée par la naissance du statut social commun aux trois marques -MAAF, MMA, GMF- l’année 2018 est consacrée à la transformation de la relation client, avec un programme ambitieux baptisé « Ecla » qui a été mis en place le 2 janvier. Celui-ci est notamment porté par deux nouvelles directions générales - relations clients et offres et services clients - dans un nouveau comité exécutif resserré de 12 personnes. Ce programme, qui s’étalera sur 4 ans, va revisiter 26 parcours clients, former 18.000 collaborateurs et déployer de nouveaux outils comme le logiciel Salesforce qui permettra de développer « des méthodes de travail agiles et du design thinking ». « Le nouveau statut social crée les conditions qui nous permettent de mettre en œuvre ce programme. Nous allons repenser les métiers (indemnisation, agences, assistance…) afin de les mettre davantage en cohérence avec l’interaction avec le client », explique Joaquim Pinheiro, directeur général de la relation clients.

 

Emploi

BNP PARIBAS

Architecte IT H/F

Postuler

CIBLEXPERTS

Expert RC construction ou mécanique H/F

Postuler

ADECCO GS

Gestionnaire Sinistres (H/F)

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assistance à l'établissement annuel des comptes consolidés de l'Institut Mines-Télécom

Institut Mines Télécom

22 août

75 - INSTITUT MINES-TELECOM

Souscription des contrats d'assurance.

Communauté d'Agglomération Roissy Pays de France

22 août

95 - ROISSY EN FRANCE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Résultats 2017 : bénéfice net stable pour Covéa, à 818 M€

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié