Résultats 2017 : Matmut en forme, avant son mariage avec AG2R La Mondiale

Résultats 2017 : Matmut en forme, avant son mariage avec AG2R La Mondiale

Le groupe mutualiste affiche un résultat net en hausse de 83%. Son rapprochement avec le groupe paritaire va lui permettre de changer d’échelle.

A l’aube de son rapprochement annoncé avec AG2R La Mondiale, le groupe Matmut affiche de solides résultats. Son bénéfice net a progressé de 83% en 2017, à 32M€, tiré par « la croissance organique ». En effet, si le résultat financier stagne, à 163M€, le chiffre d’affaires connaît une belle dynamique, en hausse de 3,1% (2,067 Md€), à la fois tiré « par un effet prix et un effet volume ».

Le mutualiste enregistre, en particulier, une très belle progression en santé individuelle grâce à l’intégration du groupe Ociane et « à la diffusion de ses offres sur l’ensemble du territoire national », mais aussi grâce à des tarifs plus attractifs que des concurrents qui « essaient de se refaire des marges sur la santé individuelle »  car elles sont très « compressées » dans la santé collective, explique Nicolas Gomart, le PDG du groupe Matmut. Le chiffre d’affaires de l’activité santé progresse ainsi de 4,7%, à 309 M€, et pèse aujourd’hui 15% du chiffre d’affaires total du groupe. Le cœur de métier historique de la mutuelle, l’IARD, représente toujours 81,5% de l’activité. Son chiffre d’affaires a progressé de 4% sur un an, à 1684M€. Seule l’épargne (3,5% du chiffre d’affaires total) est en berne : - 18%, à 73M€, en raison de l’arrêt de la commercialisation du fonds de Matmut Vie.

Synergies avec AG2R La Mondiale

Dans le sillage de son précédent plan stratégique, Ambition Matmut, le groupe espère encore développer la clientèle des professionnels qui représentent aujourd’hui 8% du chiffre d’affaires, contre 4% en 2015. Pour cela, le mutualiste compte notamment miser sur son rapprochement avec AG2R La Mondiale. « Pour les commerciaux d’IME (ndrl : Inter Mutuelles Entreprises, sa filiale commune avec la Macif), c’est du pain bénit. Si on exploite ces synergies, on peut développer l’assurance dommages aux entreprises. C’est un des axes stratégiques majeurs du rapprochement », souligne Nicolas Gomart.

Annoncé en janvier dernier, ce mariage « entre égaux » qui « n’est pas une fusion-absorption », se défendent les deux parties, doit voir le jour au 1er janvier 2019, sous réserve de l’approbation de l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR). Le nouveau groupe sera composé de la SGAPS AG2R La Mondiale d’une part, et de la SGAM La Mondiale Matmut d’autre part. A cet effet, la Matmut SAM va adhérer à l’association sommitale d’AG2R La Mondiale, tandis que La Mondiale adhérera à la SGAM Groupe Matmut. Le tout sera chapeauté par une SGAM qui sera rebaptisée « d’un nom totalement neuf, même si les marques commerciales actuelles continueront d’exister. Mais il s’agit d’un nouveau groupe », précise Nicolas Gomart.

Un futur groupe piloté par Nicolas Gomart

Si on ignore encore le nom du futur acteur, qui se classera au 3ème rang de l’assurance de personnes en France, on sait déjà qu’il sera piloté dans un premier temps par André Renaudin, l’actuel directeur général d’AG2R La Mondiale, avant que ce dernier ne passe le relais à Nicolas Gomart en 2021. De là à penser que la Matmut prendra le dessus dans le nouvel ensemble…  « Le futur groupe restera un groupe de protection sociale, paritaire, avec une forte composante mutualiste », insiste Nicolas Gomart. « Il y a la gouvernance opérationnelle mais il y a aussi la gouvernance politique. Au final, c’est équilibré », ajoute-t-il.

Le projet sera soumis aux assemblées générales d’AG2R la Mondiale, le 29 mai, du groupe Matmut, le 2 juin, puis de Ociane Groupe Matmut le 8 juin et enfin de Mutlog le 15 juin. Le groupe Matmut conservera, par ailleurs, ses partenariats existants avec la Macif et BNP Paribas Cardif. Le partenariat conclu avec Harmonie Mutuelle semble, quant à lui, moribond. « Lorsque nous avons lancé ce partenariat, cela aurait pu être la première pierre d’un rapprochement plus complet. Mais finalement, nous avons choisi AG2R La Mondiale. Harmonie Mutuelle distribue notre offre IARD pour les professionnels, honnêtement cela ne se développe pas trop, ce partenariat existera-t-il éternellement ? », s’interroge Nicolas Gomart. En revanche, le rapprochement avec AG2R La Mondiale pourrait être « un catalyseur » pour d’autres opérations, estime-t-il.

LA PLACE DE LA SANTE EN QUESTION

L’un des enjeux de la création du futur ensemble sera l’organisation du métier santé, seule zone de recouvrement des deux groupes aux périmètres distincts et complémentaires.  D’un côté, Ociane et l’UMG Solimut, qui doit rejoindre la Matmut au 1er janvier 2020, adhéreront à la SGAM La Mondiale Matmut. De l’autre côté, les autres mutuelles santé du groupe seront affiliées à la SGAPS AG2R La Mondiale. En matière de réseaux de soins, le futur groupe devra également se choisir « un partenaire unique ».

En attendant de récolter les fruits de ce rapprochement, le groupe Matmut se fixe de nouvelles ambitions pour 2020 : faire croître son chiffre d’affaires de 200 M€ supplémentaires par « croissance organique » et engranger « 400 000 à 500 000 nouveaux contrats ». Le train est lancé.

 

Emploi

BNP PARIBAS

Architecte IT H/F

Postuler

CIBLEXPERTS

Expert RC construction ou mécanique H/F

Postuler

ADECCO GS

Gestionnaire Sinistres (H/F)

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de services d'assurances

Ville de Broons

21 août

22 - Broons

Réalisation d'une mission de commissariat aux comptes - relance

Laval Agglomération

21 août

53 - LAVAL AGGLOMERATION

Prestations de Contrôle du service fait (CSF) des bilans des opérations programmées...

FPSPP Fonds Paritaire de Securisation des Parcours Proféssionnels

21 août

75 - FPSPP

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Résultats 2017 : Matmut en forme, avant son mariage avec AG2R La Mondiale

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié