Agriculture : les nouvelles ambitions d’Agrica Prévoyance

Agriculture : les nouvelles ambitions d’Agrica Prévoyance
Gwendal Perrin Agrica Prévoyance, Crédit Agricole Assurances et Groupama renforcent leur partenariat concernant la protection sociale du monde agricole, sous la bannière du premier cité.

Après s’être finalement structuré sous la forme d’une Sgaps, le groupe de protection sociale Agrica veut, en partenariat avec Crédit Agricole Assurances et Groupama, accroître ses parts de marché au sein de la protection agricole… et au-delà.

Le jour d’après pour Agrica. Le groupe de protection sociale, septième au niveau national, passe à une nouvelle étape de son développement, via la récente formation d’une société de groupe assurantiel de protection sociale (Sgaps) ou encore son adhésion, longtemps retardée, à l’Alliance Pro.

Une période complexe, souligne le vice-président de l’association sommitale Groupe Agrica Claude Cochonneau : « le choix de rejoindre l’Alliance Pro ne s’est pas fait du jour au lendemain, rappelle-t-il d’abord avant d'ajouter : Nous aurions pu assister à un éclatement du groupe au vu des nombreuses sollicitations que nous avons reçues ». Mais les trois institutions de prévoyance du groupe Agrica (CPCEA, CCPMA et Agri Prévoyance) ont finalement privilégié une stratégie d'unité affinitaire.

Renforcer les liens entre Agrica, Crédit Agricole Assurances et Groupama

C’est ainsi qu’est née la Sgaps Agrica Prévoyance depuis le 1er janvier 2018 et, désormais, un nouveau "label" du même nom annoncé à l’occasion du salon international de l’agriculture 2018. Une marque à laquelle sont étroitement liés Crédit Agricole Assurances et Groupama, dans la droite lignée de l’ "offre agricole" commune lancée en 2015. « Ce partenariat concrétise l’unité de la famille agricole sur la question de la protection sociale », affirme Éric Gelpe (Groupama Val de Loire).

Après de premières réussites, ce partenariat est ainsi voué à être renforcé, « industrialisé » pour reprendre le terme du directeur général du groupe Agrica Frédéric Hérault. 50 000 nouvelles entreprises auraient ainsi rejoint le giron d’Agrica suite à ce lancement, notamment via des succès côté branches et grands comptes.

Des marges de manoeuvre dans l'agro-alimentaire

Objectif : aller désormais plus loin. Les parts de marché d’Agrica, si elles sont toujours améliorables au sein de la production agricole, y sont toutefois déjà élevées (entre 70 et 80% sur la prévoyance, aux alentours de 60% sur la santé). Les trois partenaires veulent désormais élargir leur spectre à l’ensemble du monde agricole, de la production à la transformation : s’ils n’y sont pas des inconnus, notamment dans les coopératives, ils n’y avaient jusqu’à présent pas adopté une approche centrée branche.

Pour ce faire, face à un environnement concurrentiel de plus en plus accru (Humanis a notamment annoncé le lancement d’une nouvelle offre agricole durant la conférence de presse d’Agrica), face aussi à un monde des branches en pleine concentration (une reconfiguration des petites et moyennes branches qui concerne particulièrement le monde agricole…), Agrica veut s’appuyer sur les réseaux conjoints de Groupama (environ un millier de conseillers) et Crédit Agricole Assurances (plus de 2 500 conseillers) pour équiper ce tissu d’entreprises de taille de plus en plus diversifiée. « Aucun de nos concurrents n’a un réseau aussi développé », se réjouit le directeur des assurances collectives de Crédit Agricole Assurances Pierre Guillocheau, voyant dans ce projet la concrétisation du « paritarisme du grand agricole ».

Les particularités du monde agricole ont également amené Agrica à développer ses actions de prévention, avant même que le degré élevé de solidarité n’entre en jeu – même si des branches comme la production agricole et les entreprises du paysage l’ont bien intégré dans leurs récentes recommandations. Le focus est placé sur la prévoyance, notamment pour limiter les arrêts de travail, tandis que le directeur assurances de personnes du groupe Agrica Éric Gérard cite également les actions menées par la branche du paysage pour lutter contre les allergies.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Agriculture : les nouvelles ambitions d’Agrica Prévoyance

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié