Complémentaire santé : une hausse des cotisations regrettée par Agnès Buzyn

Complémentaire santé : une hausse des cotisations regrettée par Agnès Buzyn

Le président de la Mutualité Française Thierry Beaudet a confirmé sur BFM TV ce matin une hausse prévisible des cotisations des mutuelles pour l’année 2018. « On aurait pu me prévenir en amont », a regretté quelques minutes plus tard la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn…

Légère incompréhension entre Thierry Beaudet et Agnès Buzyn ? Le président de la Fédération nationale de la Mutualité Française et la ministre des Solidarités et de la Santé étaient les invités de Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV / RMC à quelques minutes d’intervalle… et la seconde a semblé surprise des propos du premier.

Juste avant d’introduire les 7e Rencontres Mutuelles de l’Argus de l’Assurance (en partenariat avec Deloitte, Essilor et Cimut, soutenues par la FNMF, la Fnim, la FFA et Roam), Thierry Beaudet a ainsi annoncé une hausse des cotisations des mutuelles pour l’année 2018, « entre 2 et 4% ». La raison : « On estime à un milliard d’euros les dépenses supplémentaires à la charge des complémentaires santé en 2018 ».

Des effets inflationnistes multiples

L’argumentaire n’est pas nouveau : cette hausse des cotisations des complémentaires avait déjà été annoncée… par Thierry Beaudet lui-même lors du dernier congrès Reavie, rappelant les composantes de cette « facture » d’un milliard d’euros : objectif national de dépenses d'assurance maladie (Ondam) à 2,3%, effets de la convention médicale, forfait patientèle, convention des pharmaciens, forfait hospitalier journalier

Comme le soulignait le recensement exclusif de l’Argus de l’Assurance il y a de cela quelques semaines, les organismes complémentaires santé, mutuelles ou pas, ont annoncé des relèvements de tarifs parfois conséquents.

Un entretien attendu cet après-midi

La ministre Agnès Buzyn a, toutefois, semblé étonnée de ce rappel. « Je regrette un peu cette annonce, puisque nous sommes en pleines négociations pour aller vers un reste à charge zéro en optique, dentaire et audioprothèse ». Et d’ajouter que cette annonce de Thierry Beaudet « anticipe peut-être un peu les discussions que nous allons avoir », disant avoir appris cette hausse seulement ce matin… ce qui, selon la ministre elle-même, devrait valoir à M. Beaudet un appel de sa part cet après-midi.

Les négociations sur le reste à charge zéro n’ont pour l’instant formellement avancé que sur le dentaire, l’objectif étant de parvenir à une solution avant l’été 2018. Les chantiers en optique et audioprothèse viennent d’être ouverts et pourraient être à terme élargis aux dépassements d’honoraires. « L’engagement du président sur les restes à charge se situait sur l’horizon du quinquennat », soulignait d’ailleurs la ministre devant l’association des journalistes de l’information sociale (Ajis) il y a de cela quelques jours

Emploi

BNP PARIBAS

Architecte IT H/F

Postuler

CIBLEXPERTS

Expert RC construction ou mécanique H/F

Postuler

BNP PARIBAS

Chargé(e) d'études actuarielles - Tarification H/F

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances multirisque du patrimoine et responsabilité des dirigeants

Fourmies Habitat

22 septembre

59 - FOURMIES HABITAT

Assurance risques statutaires

Fourmies Habitat

22 septembre

59 - FOURMIES HABITAT

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Complémentaire santé : une hausse des cotisations regrettée par Agnès Buzyn

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié