Groupes paritaires : le conflit entre Arpège Prévoyance et AG2R La Mondiale évolue

Groupes paritaires : le conflit entre Arpège Prévoyance et AG2R La Mondiale évolue

L’institution de prévoyance Arpège Prévoyance et le groupe de protection sociale AG2R La Mondiale sont au cœur d’une bataille pour le moins tendue depuis plusieurs mois. Si son vainqueur n’est pas encore connu, une première potentielle indication a surgi…

Cela fait désormais quasiment un an que le conflit entre Arpège Prévoyance et Muta Santé, d’un côté, et le groupe de protection sociale AG2R La Mondiale, de l’autre, défraie la chronique dans le monde paritaire et, surtout, l’Alsace. Les deux composantes d’Arpège, anciennement dans le giron de Réunica, devaient en théorie intégrer d’ici le 1er janvier 2018 la SGAPS AG2R La Mondiale.

Sauf que les deux y ont renoncé lors de leurs conseils d’administration respectifs, le 25 avril 2017 (décision confirmée lors des assemblées générales du 20 juin 2017), avant de suivre des calendriers en partie étonnants : Muta Santé a ainsi entériné son départ pur et simple du groupe de protection sociale, là où le cas d’Arpège Prévoyance est en suspens.

Le jugement sur le fond attendu le 25 mai

Deux camps de plus en plus irrémédiables s’opposent sur ce sujet, entre les partisans d’une intégration effective au sein d’AG2R La Mondiale et ceux affichant une volonté d’indépendance retrouvée. Une situation tellement conflictuelle et complexe, avec deux conseils d’administration opposés s’entrechoquant à coups de communiqués, qui a amené à la nomination d’un administrateur provisoire.

Le tribunal de grande instance de Mulhouse, après avoir statué sur la forme le 31 janvier dernier et interdit aux deux conseils d’administration de siéger, est attendu sur le fond le 25 mai prochain. Mais l’administrateur provisoire désigné par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), en l’occurrence Philippe Bonin, déjà désigné de la sorte sur de nombreux dossiers (notamment sur le dossier Audiens et sa désormais ex-mutuelle uMEn), a envoyé un signal.

Vers un retour d'André Renaudin

Il a en effet nommé le directeur général d’AG2R La Mondiale, André Renaudin, en qualité de directeur général délégué pour le seconder. Une information publiée dans un premier temps sur le Fil Social, que l’Argus est en mesure de confirmer. Il avait été révoqué en septembre 2017 en tant que directeur général.

Une nomination qui, si elle succède à une série de mauvaises nouvelles sur ce dossier pour le groupe de protection sociale, n’étonne guère un bon connaisseur du dossier, notamment à la vue du ton des communications menées par l’ACPR aux deux parties du conflit depuis l’arrivée de l’administrateur provisoire… « AG2R La Mondiale a demandé aux régulateurs de se positionner fermement au sujet d’Arpège, après avoir été l’objet de cette série d’attaques ininterrompue », note un autre proche du monde paritaire.

 

Emploi

BNP PARIBAS

Architecte IT H/F

Postuler

CIBLEXPERTS

Expert RC construction ou mécanique H/F

Postuler

BNP PARIBAS

Chargé(e) d'études actuarielles - Tarification H/F

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Groupes paritaires : le conflit entre Arpège Prévoyance et AG2R La Mondiale évolue

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié