Harmonie mutuelle dévoile ses ambitions

Harmonie mutuelle dévoile ses ambitions

La fusion de cinq mutuelles interprofessionnelles donne naissance au premier organisme complémentaire santé français. Le premier chantier est d'installer une nouvelle marque, avant de se faire entendre sur des sujets plus politiques.

Avant le transfert de portefeuille, le transfert de notoriété. Après les votes, en juin, des assemblées générales de Prévadiès, Harmonie mutualité, Mutuelle Existence, Santévie et Spheria Val-de-France validant leur projet de fusion, Harmonie mutuelle devrait être en place au 1er janvier 2013. « Nous attendons l'arrêté de transfert de portefeuille pour décembre, après l'examen du dossier par l'Autorité de contrôle prudentiel, mais nous mettons déjà en place la nouvelle organisation », explique Guy Herry, président d'Harmonie mutuelle.

Installer le nom et l'image

Début septembre, une campagne de communication a été mise en place sur différents types de médias (télévision, presse, Internet, affichage) nationaux et régionaux. L'objectif consiste à « faire émerger une marque dans le brouhaha concurrentiel », explique François Venturini, directeur général d'Harmonie mutuelle. Si cette nouvelle mutuelle est, en affaires directes (hors réassurance), le premier organisme complémentaire santé toutes familles confondues, devant Groupama, Axa, MGEN et Malakoff-Médéric, elle est loin d'avoir la notoriété de ces derniers.

Jusqu'à ce début septembre, le nom de l'union Harmonie mutuelles (avec un « S ») n'apparaissait qu'en petits caractères à côté de celui des mutuelles candidates à lafusion, qui sont, quant à elles, des poids lourds régionaux affichant des taux de pénétration supérieurs à 20% dans treize départements. Quelque 80% des trois cents agences seront également mises aux couleurs de la nouvelle enseigne d'ici à la mi-septembre. Un autre élément de l'identité sera le nouveau logo, présenté comme une « alvéole modernisée » du nid d'abeilles, qui est le sceau de la Mutualité française (FNMF) et de ses adhèrents.

Deux structures d'accueil

À côté de la nouvelle mutuelle subsistera une union « de premier niveau » dont le nom reste à trouver. Elle accueillera des structures déjà présentes dans cette dernière, comme les mutuelles de la fonction publique SMAR et MNAM - qui vont d'ailleurs fusionner -, des mutuelles interprofessionnelles ou d'entreprise. Cette union sera également ouverte à d'autres mutuelles désireuses de nouer des partenariats axés sur les services en s'adossant à un groupe qui possède aussi des réseaux de soins (Kalivia) et un important pôle d'organismes de soins et de services de santé (près du quart de l'offre mutualiste). Quel que soit son nom, le groupe n'a pas fini de croître...

Une union mutualiste de groupe (UMG), dont la création est prévue pour 2013, constituera une autre pierre angulaire du nouvel édifice. L'UMG, qui permettra d'instaurer des liens de solidarité financière, aura vocation à nouer des relations avec d'autres acteurs de l'économie sociale, comme des mutuelles d'assurances. On relèvera que des liens existent déjà avec certaines, puisque Daniel Havis, PDG du groupe Matmut, est également vice-président délégué de Prévadiès.

Un outil de lobbying

Cette UMG portera aussi les valeurs du groupe et ses orientations stratégiques. À cet égard, Harmonie mutuelle semble décidée, à l'image d'Istya du côté des mutuelles de la fonction publique, à faire entendre sa voix dans le débat sur la politique de santé. Se disant très sensible aux difficultés des adhérents à financer leurs cotisations, Guy Herry souhaite que François Hollande « tienne son engagement » de réduire de 7 à 3,5% la taxe sur les conventions d'assurance (TCA) appliquée aux contrats responsables, et demande un écart de dix points entre ces derniers et les contrats non responsables.

Le dernier volet du redéploiement d'Harmonie est l'international. « Si la Mutualité française reste un peu à part, cela posera un problème d'avenir, car toutes les directives sont européennes », constate Guy Herry. Harmonie mutuelle a donc déjà engagé un partenariat en Italie et regarde maintenant vers la Belgique, la Hongrie, la Pologne et même le Maroc.

Emploi

AFI ESCA

Délégué Régional grands comptes H/F

Postuler

SERPINET CONSEIL

Inspecteur Commercial SUD 12 15 30 34 48 81

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance Responsabilité Civile et Risques Annexes pour le CHU

CHU de Montpellier

21 janvier

34 - Montpellier

Assurances Risques Statutaires

CHU de Montpellier

21 janvier

34 - Montpellier

Missions d'assistance, de conseil juridique et de representation en justice.

Syndicat Inter Hospitalier de Mangot-Vulcin

20 janvier

972 - LE LAMENTIN

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Harmonie mutuelle dévoile ses ambitions

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié