Mutuelle Générale de la Police : les données de 112 000 policiers exposées sur Internet

Mutuelle Générale de la Police : les données de 112 000 policiers exposées sur Internet
Acte de malveillance interne à la Mutuelle générale de la police : un salarié, licencié depuis, a diffusé des données concernant 112 000 adhérents. © Parlement européen

Les données personnelles de 112 000 policiers, retraités ou en activité, adhérents de la MGP, ont été piratées suite à la manoeuvre d'un salarié de la mutuelle, désormais licencié. Une plainte a été déposée.

Les données personnelles de 112 000 adhérents de la Mutuelle Générale de la Police (MGP) ont été exposées sans protection sur Internet, information révélée par RTL ce lundi. Les adresses et numéros de téléphone ont ainsi été déplacés d'un serveur interne sécurisé à un autre, non sécurisé, service de stockage en ligne protégé par un simple mot de passe.

La faille remonterait au 2 juin dernier, lorsqu’un employé de la mutuelle basé à Limoges a effectué ladite manœuvre : quiconque bénéficiait du lien URL du document pouvait ainsi y accéder. Une manoeuvre intentionnelle et non accidentelle, confirme la MGP à l'Argus : «le président de la MGP a porté plainte contre ce salarié, qui a été mis à pied puis licencié».

Un risque accru

«L’entreprise ciblée par un tel scénario fait face à des conséquences de taille après l’attaque car elle ne peut pas contrôler la diffusion des données, potentiellement dupliquées et transférées à des tiers» note Loïc Guezo, responsable stratégie cybersécurité Europe du Sud de Trend Micro. Pour l'heure, suite aux informations communiquées à la mutuelle, cette dernière affirme désormais que «le fichier a été effacé de l’espace de stockage sur Internet en accès restreint et que son intégrité a été préservée». Les procédures de sécurité ont par la suite été renforcées.

Ce type d'acte de malveillance interne prend toutefois une dimension nouvelle, nouvelles technologies oblige : «Hier un salarié mécontent pouvait photocopier quelques fichiers avant de partir, mais cela restait limité. Aujourd’hui, en quelques minutes, il fait fuiter les coordonnées de 112 000 personnes» remarque Loïc Guezo.

Suite à cette plainte, une enquête judiciaire est en cours sous l'autorité du Parquet.

Gwendal Perrin avec Haude-Marie Thomas

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 21 février 2020

ÉDITION DU 21 février 2020 Je consulte

Emploi

Assurances Saint Germain

Rédacteur Production Sinistres H/F

Postuler

SIACI SAINT HONORE

Chargé d'études Santé Prévoyance (contrats collectifs)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Souscription du contrat d'assurance et risques statutaires du personnel

Partenord Habitat Opac du Nord

20 février

59 - PARTENORD HABITAT

Création d'un ascenseur à l'IUT

Université de Rennes 1

20 février

22 - Lannion

Contrat collectif complémentaire santé.

Chambre des métiers de la Réunion

20 février

974 - ST DENIS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Mutuelle Générale de la Police : les données de 112 000 policiers exposées sur Internet

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié