Mutuelles : CCMO conjugue terroir et nouvelles technos

Mutuelles : CCMO conjugue terroir et nouvelles technos
CCMO Le siège de la mutuelle de santé CCMO, à Beauvais (Oise).

La mutuelle santé basée à Beauvais veut préserver son indépendance. Pour ce faire, elle mise sur le multiéquipement de ses adhérents et le numérique.

Alors que le monde de l’économie sociale et solidaire semble se convertir au « big is beautiful », avec la constitution de groupes comme Vyv, les rapprochements d’Aesio et de Macif ou encore d’AG2R La Mondiale et de Matmut, y a-t-il encore, pour les petites et moyennes mutuelles, une vie possible hors des fusions et des rapprochements ? « Small is beautiful », répond Ronan Le Joubioux, directeur général de CCMO Mutuelle. « Tout le monde dit que nous ne pouvons pas vivre seuls. Mais il existe une forme d’atta­chement local et nos adhérents ne souhaitent pas que nous nous engagions dans un rapprochement. Quand nous les interrogeons, ils nous répondent qu’ils apprécient que nous soyons une mutuelle indé­pendante, de taille moyenne et très réactive », poursuit, étude de satisfaction à l’appui, le capitaine de cette mutuelle inter­professionnelle basée à Beauvais (Oise). Selon un baromètre commandé fin 2017 par la mutuel­le, 87 % des adhérents sont « globalement satisfaits » de CCMO, neuf sur dix la recomman­dent à leur entourage et 92 % envisagent de recondui­re leur contrat.

Fort de ces chiffres, le plan straté­gique à trois ans, adopté en février dernier, s’attache à conforter tant cette notion de proximité que l’indépendance de la mutuel­le. Une indépendance qui semble inscrite dans ses gènes, aucun des rapprochements envisagés au cours des dernières années ne s’étant concrétisé. Un premier visant à créer un pôle mutualiste d’envergure avec Adréa, engagé en 2014, n’avait, déjà, pas abouti. Au début 2017, une tentative de fusion avec Groupe Smiso mutuelle des cadres (GSMC) avait été abandonnée à cause de problèmes de gouvernance. Et à la fin de l’année dernière, un projet de rapprochement avec la mutuelle Just – présidée par Philippe Mixe, par ailleurs à la tête de la Fédération nationale indépendante des mutuelles (FNIM) – aurait été à l’origine du limogeage de Christian Germain. Ce dernier, ex-directeur général de CCMO, aurait en effet planifié ce rapprochement sans l’aval du comité exécutif ni du con­seil d’administration de CCMO. Le premier axe du plan vise à répondre à un environnement de plus en plus concurrentiel en faisant de CCMO Mutuelle un « guichet unique », non seulement pour la protection sociale complémentaire et les services associés, mais aussi pour d’autres produits d’assurance.

Élargir les offres

Historiquement, CCMO est presque exclusivement présente sur le marché de la complémentaire santé, avec un développement accessoire en prévoyance (indemnités journalières, incapacité de travail) en tant que gestion­naire. Désormais, CCMO souhaite aller au-delà en proposant de la prévoyance collective aux entreprises. La prévoyance individuelle sera aussi développée avec de l’assurance emprunteur, des garanties accidents de la vie (GAV) et de l’assurance obsè­ques. Des produits d’assurance dommages – multirisque habitation – devraient suivre.

CCMO Mutuelle, qui sera selon les produits assureur, coassureur ou distributeur, est actuellement à la recherche de partenaires. « Nous souhaitons être prêts pour proposer une offre complète pour la prochaine campagne de rentrée, et si possible plus tôt pour l’assurance emprunteur », indique Ronan Le Joubioux. Au chapitre des services associés à la santé, CCMO devrait également proposer la téléconsultation et un réseau de soins, avec des opérateurs qui restent à sélectionner. Par ailleurs, les partenariats existants, en particulier avec le groupe de protection sociale Agrica (gestion pour compte), vont se poursuivre.

Si bon nombre de petites et moyennes mutuelles misent sur la diversification pour résister à la pression des grands groupes, la mutuelle beauvaisienne envisage, de manière plus originale, de créer un « label de mutuelle régionale ». « Il n’y a là aucun enjeu de pouvoir et notre objectif n’est pas de fonder une nouvelle fédération », souligne Ronan Le Joubioux. « Notre logique est plutôt celle du circuit court, de l’AOP, de la création de coopérations avec d’autres acteurs, par exemple des mutuelles d’assurance locales », ajoute-t-il.

Autre grand chantier pour CCMO : le digital. Le parcours client sera totalement revu pour introduire une relation client 100 % en ligne afin de répondre aux attentes d’une partie de la population. « C’est un véritable vecteur de proximité, mais nous ne passerons pas en full digital car une partie de la population n’est pas digital native », remarque Ronan Le Joubioux. « Et il y a aussi dans notre région des Hauts-de-France des zones qui ne sont pas couvertes par la 4G et qui ne disposent pas de connexions Inter­net à haut débit de qualité. Il faut veiller à n’exclure personne. » Une démarche big data sera également mise en place, avec des objectifs d’amélioration du développement des produits, d’opti­misation des coûts ou enco­re de lutte contre la fraude.

Proche des adhérents

Enfin, toujours pour entretenir la proximité, CCMO Mutuelle prévoit la création d’un Lab’Client, un laboratoire d’échange sur les produits, les prestations ou enco­re les services. « Nous pouvons le faire parce que nous sommes petits », estime Ronan Le Joubioux, qui annonce encore, à un horizon de trois ans, des collaborations avec des start-up. « Ce ne sont pas les assurtech qui nous intéressent, mais plutôt les start-up qui travaillent sur des questions de santé, pour développer l’accom­pagnement sur des sujets comme les addictions, l’obésité ou l’arthrose. Nous pourrions même jouer un rôle d’incubateur. » Si le small is beautiful, il faut manifestement, pour rester petit, faire tout comme les grands…

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Mutuelles : CCMO conjugue terroir et nouvelles technos

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié