Mutuelles de France : « Une mutuelle pour tous ! »

Mutuelles de France : « Une mutuelle pour tous ! »
Jean-Paul Benoît, président des Mutuelles de France : " Les 9 à 10 milliards d’euros consacrés aux complémentaires santé suffisent. Mais ils doivent être mieux répartis. " © DR

La Fédération des mutuelles de France (qui regroupe 121 mouvements mutualistes protégeant 3 millions de personnes) veut ouvrir le débat sur les difficultés d’accès aux soins exprimées par 16 % des Français. « Les 4 à 4,5 milliards d’euros d’exonérations fiscales et sociales accordées aux contrats collectifs ne bénéficient qu’aux salariés, observe Jean-Paul Benoit, président des Mutuelles de France. Les chômeurs, les handicapés et les retraités en sont exclus. Cela ne va pas s’arranger avec la mise en œuvre de la Loi de sécurisation de l’emploi : la couverture collective obligatoire devrait coûter 2 à 2,5 milliards d’euros de plus en exonérations de cotisations. »

Une refonte totale du système est réclamée

Jean-Paul Benoit compare les 7 milliards d’euros d’argent public accordés aux contrats collectifs aux 2 milliards consacrés à la CMU. Sa conclusion : « Alors que les aides publiques sont censées réduire les inégalités, elles ne font que les creuser davantage. » Il plaide donc pour une refonte totale du système : « Les 9 à 10 milliards d’euros consacrés aux complémentaires santé (1) suffisent. Mais ils doivent être mieux répartis. » C’est tout le sens de la campagne de communication lancée ce jour sur le thème : « En France, 10 millions de personnes ne peuvent pas se soigner - une Sécu de haut niveau + une mutuelle pour tous ! » Campagne qui s’articule autour de la mise en ligne du site www.unemutuellepourtous.com et de l’organisation d’un colloque le 26 novembre à Paris.

La vraie cible : les pouvoirs publics

Ouvert au grand public, le débat semble toutefois largement orienté vers les pouvoirs publics. Sans douter de la sincérité de l’action de lobbying menée par les Mutuelles de France, on peut toutefois noter que la part de marché des mutuelles n’est que de 35 % sur les contrats collectifs alors qu’elle est de 55 % sur les contrats individuels.

(1) 4 à 4,5 milliards pour les exonérations sociales et fiscales des contrats collectifs présents, 2 à 2,5 milliards pour les contrats collectifs signés dans le cadre de la loi de sécurisation de l’emploi, 2 milliards pour la CMU, la CMU-C et l’ACS, auxquels s’ajoutent quelques aides à la complémentaire des fonctionnaires.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 21 février 2020

ÉDITION DU 21 février 2020 Je consulte

Emploi

SIACI SAINT HONORE

Chargé d'études Santé Prévoyance (contrats collectifs)

Postuler

SIACI SAINT HONORE

Consultant Santé Prévoyance (contrats collectifs)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Souscription d'une garantie assurances multirisques bureaux

Paris Habitat OPH Direction des achats

21 février

75 - PARIS HABITAT OPH

Assurance dommages aux biens et risques annexes Angers Loire Métropole-risques spéc...

Angers Loire Métropole Com. d'agglo. du Grand Angers

21 février

49 - ANGERS LOIRE METROPOLE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Mutuelles de France : « Une mutuelle pour tous ! »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié