Mutuelles : démission fracassante au sein de la MFP

Mutuelles : démission fracassante au sein de la MFP

Le Conseil d'administration de la Mutualité Fonction Publique (MFP) de ce 11 décembre a été particulièrement animé : il a été le théâtre d'un départ marquant...

La crise en cours au sein de la Mutualité Fonction Publique (MFP) connaît un nouveau rebondissement. L’union de mutuelles de fonctionnaires, créée en 1945, est en effet tiraillée depuis la seconde vague de référencements en santé et prévoyance au sein des ministères de la Fonction publique d’État.

Au cœur de ces tensions, figure la mutuelle Intériale, historiquement positionnée auprès du ministère de l’Intérieur comme l'est également la MGP. Intériale s'est positionnée sur plusieurs ministères via divers partenariats, notamment avec Axa sur l’Éducation nationale ou encore la Mutuelle nationale des hospitaliers (MNH) sur les Affaires sociales.

« Nous voulons être capables de protéger l’ensemble des populations de notre champ affinitaire de la sécurité intérieure : gendarmes, agents pénitentiaires... », rappelait récemment à l’Argus le président d’Intériale Pascal Beaubat. « Cette stratégie s’applique également à l’ensemble de nos environnements, comme dans l’Éducation nationale ou l’Agriculture ».

Un départ fracassant

Cette stratégie n’a pas été du goût de tou.te.s, notamment du président même de la MFP (et de la MGEFI) Serge Brichet. Un comité d’éthique avait ainsi été mis en place ces dernières semaines, pouvant à terme mener à l’exclusion d’Intériale de la MFP : « selon la charte qu’ils ont signée, les membres de la MFP ne doivent pas se porter préjudice », notait récemment à l’Argus Serge Brichet… ce que, selon lui, ne faisait donc pas Intériale.

Pascal Beaubat avait ainsi, lors du précédent conseil d’administration de la MFP du 9 octobre, demandé la démission de Serge Brichet. Mais c’est une autre décision qui a été annoncée ce 11 décembre par Intériale : sa démission de la MFP, dotée d'une «stratégie mortifère », actée lors du conseil d’administration d’Intériale des 5 et 6 décembre.

« La coupe est pleine. Prétendre mener une réflexion sur le projet stratégique de MFP avec pour ambition de nous rassembler et, dans le même temps, réunir un comité d’éthique, composé quasi-entièrement de représentants de mutuelles qui ont des intérêts directs dans les environnements où Intériale est présente, nous conduisent à penser que les ambitions de réforme affichées pour l’avenir de MFP sont bien loin des volontés réelles des principaux acteurs qui composent l’union », note Pascal Beaubat.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 21 février 2020

ÉDITION DU 21 février 2020 Je consulte

Emploi

SIACI SAINT HONORE

Chargé d'études Santé Prévoyance (contrats collectifs)

Postuler

Futur Associé H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Souscription du contrat d'assurance et risques statutaires du personnel

Partenord Habitat Opac du Nord

20 février

59 - PARTENORD HABITAT

Création d'un ascenseur à l'IUT

Université de Rennes 1

20 février

22 - Lannion

Contrat collectif complémentaire santé.

Chambre des métiers de la Réunion

20 février

974 - ST DENIS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Mutuelles : démission fracassante au sein de la MFP

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié