Mutuelles : la réponse de la MFP à Intériale

Mutuelles : la réponse de la MFP à Intériale
Serge Brichet dirige la MFP depuis 2014 : sa démission avait été récemment demandée par le président d'Intériale Pascal Beaubat.

Les tensions entre la Mutualité Fonction Publique (MFP) et la mutuelle Intériale ont connu un point de non-retour ce 11 décembre. Une journée marquée par deux communiqués, de part et d'autre, aux termes définitifs...

« Le départ d’Intériale n’est que la conséquence d’un conflit larvé entre ses valeurs historiques et ses nouveaux intérêts ». C’est peu dire que l’union de mutuelles de fonctionnaires MFP (Mutualité Fonction Publique) accueille, par ces termes, le départ de la mutuelle Intériale plutôt froidement.

Les tensions entre la MFP et Intériale ne sont pas nouvelles : elles ont pour décor la seconde vague de référencements en santé et prévoyance au sein des ministères de la fonction publique d’État. Elles sont allées crescendo jusqu’à ce que le président d’Intériale Pascal Beaubat demande la démission de son homologue de la MFP (et de la MGEFI) Serge Brichet lors du conseil d’administration d’octobre 2017. Pourtant, à celui de décembre 2017, c’est finalement Intériale qui, par la voix de son premier vice-président Christian Piller, a officialisé son départ, considérant que « la coupe était pleine »...

Les « Paradise Papers » sortis du placard

Dans un communiqué publié quelques heures après celui d’Intériale, la MFP considère ainsi qu’ « Intériale s’est d’évidence mise en marge des règles du vivre ensemble au sein de l’Union et, de par ses agissements, a jeté le discrédit sur le mouvement mutualiste fonctionnaire ». Et le communiqué de rappeler l’épisode des « Paradise Papers » où Intériale s’est retrouvée mêlée… Mais c’est surtout l’alliance d’Intériale avec Axa, notamment dans le cadre du référencement santé/prévoyance du ministère de l’Éducation nationale, qui avait mis le feu aux poudres.

Le conseil d’administration de la MFP de ce 11 décembre devait être celui des conclusions d’un comité d’éthique, lancé il y a quelques semaines, pour décider du sort d’Intériale au sein de la MFP.

Le comité d'éthique « court-circuité » ?

Selon les éléments recueillis par l’Argus, ce comité a considéré qu’en candidatant face à d’autres mutuelles de la MFP sur plusieurs champs ministériels, la mutuelle avait « porté préjudice aux intérêts de l’union ». Un épisode particulier a également été relevé : un recours juridique intenté par Intériale contre le référencement de la MAEE au sein du ministère des Affaires étrangères et européennes.

L’annonce d’Intériale aurait ainsi, note-t-on du côté de la MFP, « court-circuité » les discussions qui devaient suivre cet avis du comité d’éthique. Et la MFP, ce coup-ci dans son communiqué, de conclure en se demandant « que sont donc devenues les valeurs fondamentales d’Intériale »…

Emploi

PARANGON INVESTISSEMENT

Conseiller Commercial H/F

Postuler

KAPIA RGI

ANALYSTES FONCTIONNELS en Assurance Vie et /ou IARD

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance statutaire des agents communaux

Ville de St-Laurent de la Salanque

16 novembre

66 - St Laurent de la Salanque

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Mutuelles : la réponse de la MFP à Intériale

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié