Mutuelles : Maif et Vyv resserrent leurs liens

Mutuelles : Maif et Vyv resserrent leurs liens
skynesher / getty images La Mutuelle générale de l’Éducation nationale (MGEN) s’associe à la Maif pour proposer de l’assurance vie.
Mutuelles : Maif et Vyv resserrent leurs liens
DR

Suite à la constitution des blocs mutualistes Matmut-AG2R et Macif-Aesio, la Maif vise des synergies en assurances de personnes avec le groupe mutualiste Vyv.

L’assurance vie ! Personne ne s’attendait à ce que ce soit avec une offre commune d’épargne que la Maif enga­ge le renforcement de son lien historique avec la Mutuelle générale de l’Éducation nationale (MGEN), intégrée depuis le 13 septembre au groupe Vyv. La création de cette structure prudentielle qui réunit, sous la forme d’une union mutualiste de groupe (UMG), la MGEN, Harmonie Mutuelle, la Mutuelle nationale territoriale (MNT), la Mutuelle générale de l’Économie et des Finances (MGEFI), Harmonie fonction publique et la mutuelle Mare-Gaillard élargit, de fait, le champ partenarial possible pour la Maif, qui entretient depuis les années 2000 un accord commercial croisé en assurances de personnes avec la MGEN.

Depuis la dissolution de Sferen et l’annonce des projets de rapprochements de ses concurrents Macif avec Aesio et Matmut avec AG2R La Mondiale, le besoin d’apporter une réponse IARD-Vie à une concurrence globale s’impose.

« Pour moi, cela s’apparente à un test d’observation volontairement peu structurant avec un produit certes important, mais relativement éloigné de leur cœur de métier historique, analyse Marc Nabeth, directeur digital et innovation de Valmen Consulting. Les chantiers des SI et de la formation des forces de ventes permettront d’y voir plus clair sur leurs ambitions respectives. » Prévue pour être distribuée dans les agences des mutuelles du Groupe Vyv et en multicanal, l’offre doit d’abord être coconstruite avec les partenaires de la mutuelle niortaise. Les producteurs et porteurs de risques sont Parnasse Maif, Mutex, UMR et Carac sur la gamme individuelle, et Mutex sur la gamme collective. « Nous avons isolé une brique d’un sujet plus large, explique Catherine Touvrey, directrice assurance et protection financière du Groupe Vyv et directrice générale d’Harmonie Mutuelle. Nous sommes très présents sur la santé, présents sur la prévoyance, et devons désormais multiéquiper nos adhérents (ndlr : 10 millions de personnes protégées) en épargne-retraite. Pour cela, nous travaillons une gamme au niveau du groupe qui réponde à leurs différents degrés d’aisance financière en tant que fonctionnaires d’État, travailleurs non-salariés (TNS), retraités, épargnants patrimoniaux. Et, point essentiel, une gamme qui donne accès aux mêmes fonds dédiés quelle que soit l’enveloppe, y compris dans le cadre de l’épargne salariale en collective. »

Vers une extension du domaine de la santé

De quoi se demander si cet accès, pour Maif, à une part significative des adhérents du groupe Vyv, ne pourrait pas s’ouvrir rapidement à d’autres pans de l’assurance de personnes – 20 % seulement de son activité. Cela pourrait commencer par la santé, qui gagnerait à être développée plus avant (la Maif couvre les personnes depuis 1980). D’abord en proposant d’assurer le conducteur et ses proches, puis avec une GAV (Praxis), de l’assurance vie, de la garantie décès (en propre) et, enfin une offre de santé individuelle… en partenariat avec la MGEN.

C’est, en 2002 qu’est née la mutuelle MGEN-Filia. Le produit de santé commun, baptisé Efficience Santé, est géré par la MGEN, réassuré par Maif, et distribué par les deux partenaires. Il se décline, depuis 2012, en quatre formu­les, dont la plus complète, Efficience Santé Optimale, couvre l’ostéopathie, les cures thermales et propose aussi des services de prévention. Cette structure protège aujourd’hui 130 000 personnes dont 42 % directement issus des réseaux de la Maif. Mais la question, dans le cadre du groupe Vyv, d’un élargissement de ce partenariat auprès de la cible des collectivités et associations, notamment les fédérations de taille importante, est au menu des discussions en cours. « Nous avons identifié cette potentialité et cela fait partie des sujets que nous aborderons avec la MGEN dans le cadre du renforcement de nos liens », souligne Stéphane Barbot, responsable métier au sein de la direction assurance de person­­nes de la Maif. Cette entité porte des activités de marketing, de métier, de suivi des offres, de conception, de fabrication et de suivi des partenariats. Un chef de produit se consacre ainsi à la santé et la prévoyance.

Le chiffre d’affaires dégagé par la mutuelle niortaise relatif à l’activité santé flirte avec les 20 M€, correspondant à la part de la réassurance et des commissions. Le CA global de MGEN-Filia avoisine les 60 M€.

« Des réflexions sont menées avec Smacl Assurances avec qui nous étudions l’entrée dans l’UMG Vyv, et avec Maif pour déterminer des schémas de partenariat, confirme Catheri­ne Touvrey. Nous pouvons développer un business avec des partenaires hors groupe sans être dans une logique prudentielle ou de gouvernance. Et nous réfléchissons actuel­lement à créer une coentreprise avec nos partenaires. » Objectif : multiéquiper le portefeuille d’adhérents pour les fidéliser. « C’est un marché très saturé et tendu qui nécessite un pilotage fin. Le coût et les habitudes en France sont tels que l’assurance santé est considérée comme un produit primaire à acquérir. Mais pour Maif, qui n’a pas vocation à devenir un assureur santé, le potentiel est signi­ficatif. Nous entendons exploiter Efficience Santé avec plusieurs partenaires comme un produit d’appel nous permettant de commercialiser de la prévoyance-décès, de l’épargne et de la retraite », ajoute Stéphane Barbot. La boucle est bouclée.

Caroline Albanet, présidente de R&B Partners « Une UGM Maif-Vyv pourrait suffire »


Quels types de rapprochement pourraient opérer la Maif avec le groupe Vyv ?

On peut difficilement exclure qu’il y ait dans l’esprit des dirigeants de ces groupes l’ambition d’aller au-delà d’un partenariat structurel en assurance vie pour créer, eux aussi, des groupes dans lesquels se côtoient des structures d’assurance vie et de non-vie. L’idée consiste à adresser une offre complète d’assurance aux clients des entités qui les composent. Si l’ambition n’est pas de créer un groupe prudentiel, autour du véhicule Sgam ou UMG (induisant une solidarité financière), une UGM pourrait suffire. Elle a l’avantage de pouvoir marier les mutuelles 45 et d’assurances à raison d’un minimum de 50 % de mutuelles santé à son siège. D’un point de vue comptable, ils sont donc dans le périmètre de la combinaison. Mais Maif et Vyv ou uniquement Maif et la MGEN peuvent aussi décider de ne créer qu’un groupement d’intérêt économique (GIE) pour développer des synergies.

Pour assurer la diversification en assurance de personnes de la Maif et en IARD de Vyv, un partenariat commercial croisé ne suffit-il plus ?

C’est difficile, face à des mastodontes comme AG2R-Matmut et Aesio-Macif. Vyv et la Maif veulent chacun devenir des acteurs multirisque et multiproduit d’assurance afin de multiéquiper leurs clients et éviter que les bancassureurs ne les leur piquent. Les enseignants ont tous un compte bancaire... Il faudra, selon le rapprochement choisi, définir pour chaque produit, le positionnement des différentes entités sur la chaîne de valeur métier : Qui le fabrique et le tarifie ? Qui porte son risque ? Qui le distribue ? Qui le gère ?

 

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché d'assistance à maîtrise d'ouvrage pour l'aide à la décision dans la stratégi...

Ville de Paris / Secrétariat général Délégation générale à la modernisation

20 juillet

75 - VILLE DE PARIS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Mutuelles : Maif et Vyv resserrent leurs liens

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié