Prévention : les mutuelles étudiantes de la FNMF organisent une action commune

Prévention : les mutuelles étudiantes de la FNMF organisent une action commune
D.R.

Les cinq mutuelles étudiantes adhérentes à la Mutualité Française (LMDE, MGEL, Smeba, Smerep et Vittavi) s’associent pour proposer aux étudiants une action de prévention commune. Une annonce qui tombe alors que le sort même des mutuelles étudiantes paraît de plus en plus compromis.

La Mutualité Française défend ses mutuelles étudiantes. Les cinq actuellement membres de la FNMF Française (LMDE, MGEL, Smeba, Smerep et Vittavi) s’associent autour d’une action de prévention commune sur la nutrition et l’activité physique, « Mangez, bougez, c’est facile ! ».

Dans le détail, cette action permettra aux étudiants concernés, sur neuf campus (Bordeaux, Lille, Marseille, Metz, Nancy, Pau, Reims, Strasbourg et Toulouse), de faire le point sur leur situation avec un professionnel de la santé et bénéficier de tests sur leur condition physique.

Des mutuelles en sursis

« Les mutuelles étudiantes sont devenues les experts de la santé des étudiants », note Stéphanie Soares, administratrice déléguée à l’animation du mouvement à la Mutualité Française. « Présidées par des étudiants, elles établissent une communication directe, de pairs à pairs, extrêmement efficace et pertinente notamment pour les actions de prévention ».

Cette annonce intervient alors que l’avenir des mutuelles étudiantes apparaît de plus en plus en pointillés. Leur suppression, promise par Emmanuel Macron, a un temps été annoncée dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2018, sans pour autant figurer dans le texte initial.

Mais, durant REAVIE 2017, le président de la Mutualité Française (FNMF) Thierry Beaudet n’était pas très optimiste : « Je pense qu'il est probable que, dans le cadre de l'actuel PLFSS, un amendement soit proposé pour mettre fin au régime étudiant dès 2018 ». Cet amendement avait déjà été évoqué par le président du réseau de mutuelles étudiantes emeVia Ahmed Hegazy. La ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn s’était toutefois contentée suite à cette annonce, par voie de communiqué, de souligner que « la suppression du régime de sécurité sociale des étudiants fait partie des pistes étudiées » pour améliorer l’accès aux actions de prévention ciblées pour ce public particulier... alors même que cette suppression est prévue dans la feuille de route de la ministre, révélée par l'Argus en juin dernier.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Prévention : les mutuelles étudiantes de la FNMF organisent une action commune

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié