Résultats 2015 : Humanis redresse sa marge, mais recule en santé

Résultats 2015 :  Humanis redresse sa marge, mais recule en santé

Si le résultat net du groupe de protection sociale Humanis progresse de 76% cette année à 54 millions d’euros, le volume global des cotisations en assurance de personnes est en recul, tout particulièrement en santé.

Résultats mitigés pour Humanis. Si le groupe peut s’enorgueillir de plusieurs indicateurs favorables, «en ligne avec sa stratégie de redressement et de développement», ses chiffres en assurance de personnes soulèvent toutefois des interrogations.

Au rayon des bonnes nouvelles : une activité en retraite complémentaire en hausse de 3%, avec des cotisations totales de plus de 13 milliards d’euros. Deuxième acteur le plus important de la retraite complémentaire après AG2R La Mondiale, Humanis gère désormais les RC des établissements d’enseignement privé sous contrat (IDCC 2408). A noter aussi, un résultat net en hausse de 76% en assurance de personnes à 54 millions d’euros, un renforcement des fonds propres (+18,5% à 1,6 milliards d’euros) et un ratio de solvabilité en progression (370% en S1)

Prime exceptionnelle en 2014

La tendance est toutefois baissière quant à l’assurance de personnes : elle diminue en effet de 3,2% à 2,732 milliards d’euros de cotisations, contre une hausse de 6,8% l’année précédente. Sans la neutralisation de l’effet de la prime technique exceptionnelle du transfert du portefeuille GNP à Humanis, de l’ordre de 300 millions d’euros, la hausse de 2014 aurait été de 15%... et la baisse de 2015 de 12,6%.

«S’il y a encore du chemin à parcourir sur le redressement et pour affronter les enjeux réglementaires, le réseau fédéral multi-affinitaire Humanis est en ordre de marché», estime le directeur général du groupe Humanis Jean-Pierre Menanteau, notant «un environnement de taux d’intérêts très défavorable et les charges induites par le ‘tsunami réglementaire’», entre la réforme des contrats responsables et l’ANI du 11 janvier 2013.

Sélectivité accrue

Sur les chiffres communiqués en assurance de personnes, M. Menanteau nous l’assure : priorité a été accordée à l’amélioration de la marge plutôt qu’à celle du chiffre d’affaires. «Nous avons mené au niveau du groupe une politique sélective de souscription - notamment sur les récents appels d’offres et renouvellements (NDLR : Humanis a remporté plus d’une quinzaine de recommandations dans le cadre des récents accords de branche en santé et même plus d’une vingtaine en incluant Ipsec, situant le groupe dans le peloton de tête avec Mutex, Malakoff Médéric et AG2R). Cette politique a aussi été menée sur les nouvelles affaires».

Sur la base des cotisations HT en affaires directes (brutes de réassurance et hors acceptations), chiffres fournis par Humanis à l’Argus de l’Assurance, les cotisations santé diminuent toutefois de 13% (de 1 624 à 1 411 millions d’euros) et celles en prévoyance de 30% (de 1 163 à 809 millions d’euros). Si M. Menanteau assure que ces chiffres incluent l’effet du portefeuille GNP, essentiellement composé de portefeuilles en prévoyance, le résultat reste toutefois, par déduction, délicat en santé.

Autre raison avancée, plus secondaire, à ce repli en assurance de personnes : les relations avec les courtiers. «Certains courtiers ont préféré diriger des flux hors d'Humanis fin 2014», explique M. Menanteau. Mais, assure-t-il toutefois, «cette perturbation opérationnelle est désormais réglée grâce à une profonde réorganisation en 2015». Priorité au redressement de la marge, donc, et à un développement rentable : «notre marge est passée de -169 millions d’euros en 2012 à +54 millions en 2015» conclut M. Menanteau.

Emploi

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Résultats 2015 : Humanis redresse sa marge, mais recule en santé

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié