Résultats 2017 : AG2R La Mondiale s'embellit avant son mariage avec Matmut

Résultats 2017 : AG2R La Mondiale s'embellit avant son mariage avec Matmut
DR

Le premier groupe de protection sociale français affiche des résultats globalement encourageants pour l’année 2017, à l’aube d’une période compliquée sur le plan institutionnel entre mariage... et divorces.

Dix ans auront suffi à AG2R La Mondiale pour doubler sa collecte brute globale en assurance de personnes et retrai­te complémentaire qui s’élève à 29 Md€ pour 2017. Mais cet anniversaire a une saveur particulière pour celui qui, désor­mais, est le premier groupe de protection sociale français : son rapprochement en cours avec Matmut devrait bientôt le propulser aux portes du Top 10 des groupes d’assurance en France, autour de 10 Md€ (hors activités au Luxembourg, 12 Md€ en les intégrant). Pour ce faire, AG2R La Mondiale a poursuivi en 2017 sa stratégie. Le chiffre d’affaires global des activités assurantielles baisse pour la troisième année consécutive, passant même sous la barre des 10 Md€. L’explication tient à l’épargne (-21,5 %) et à la priorité accordée aux unités de compte. Si la santé n’évolue guère depuis 2014 (de 2,17 à 2,11 Md€ sur cette pério­de), la prévoyance connaît un regain de forme après une année 2016 difficile et, surtout, la retraite supplémentaire s’est envolée de près de 30 % l’an passé. Derrière ces tendances contrastées se cachent, aussi, des marges de manœuvre et de progression bien différentes selon les marchés. Nulle raison pour AG2R La Mondiale de revenir en arrière sur la préférence vers les unités de compte en épargne : elles repré­sentent 36,7 % des cotisations (+7,2 points) du groupe, contre 27,9 % (+7,6 points) pour la moyenne du marché FFA, ainsi que 48 % de la collecte (+14 points). De même, si le groupe affiche désormais une collecte nette négative sur les supports euros (-100 M€), cela reste sans conséquence pour celle sur les unités de compte (+1 Md€). Le chiffre d’affaires en santé n’évolue guère depuis l’intégration de Réunica. Avec une année 2017 assez contrastée : -0,1 % en collective, sans grande déperdition donc, malgré la fin des clauses de désignation au sein des branches professionnelles, et -7,1 % en individuelle. Cette seconde évolution s’expli­que par deux raisons : une baisse « naturelle » de 2,4 %... et le départ de Muta Santé, pour un total de 33 M€. Si le marché de la complémentaire santé s’est relancé de 2 % en 2017, les paritaires (et les mutualistes) n’en ont pas réellement profité, au contraire des assureurs…

Une stratégie orientée vers des activités plus rentables

  • -2,9 % L’évolution du chiffre d’affaires des activités assurantielles, à 9,78 Md€ en 2017, dont...
    * - 21,5 % pour l’épargne, à 3,56 Md€. Ce recul tient au choix de privilégier les UC en assurance vie.
    * + 29,4 % pour la retraite supplémentaire, à 2,53 Md€
    * - 2,4 % pour la santé, à 2,11 Md€
    * + 11,7 % pour la prévoyance, à 1,47 Md€
  • +13,2 % L’évolution du résultat net part du groupe en 2017, à 361 M€
  • 147 % à +16 points, le ratio de solvabilité sans mesures transitoires (224 % avec mesures transitoires)

Un pari sur la prévoyance

Si AG2R La Mondiale ne trouve guère de marges de manœuvre en santé dans un marché saturé, le groupe mise gros sur la prévoyance. « Le taux et le niveau d’équipement en prévoyance laissent bien plus de marges qu’en santé », glisse le directeur général délégué du groupe Philippe Dabat, notamment avec la couverture globalement jugée insuffisante des non-cadres. C’est là aussi la collective qui suscite le plus d’espoirs : elle connaît une croissance importante en cette année 2017.

Si l’activité assurantielle diminue quelque peu, celle de la retraite complémentaire connaît au contraire une croissance soutenue de 6,4 % à 19,3 Md€, permettant au groupe AG2R La Mondiale de dégager finalement un chiffre d’affaires global en croissance. Mais le véritable enjeu, sur ce terrain, réside dans la prochaine intégration des régi­mes de retraite complémentaire : « Les travaux préparatoires à la fusion de nos deux institutions Agirc et Arrco ont déjà débuté », souligne le directeur général du groupe André Renaudin. AG2R La Mondiale a aussi cherché à s’embellir, ces dernières années, sur un point sensible : sa solvabilité, longtemps jugée insuffisante. Elle s’élève désormais à 147 % hors mesures transitoires (+16 points), repoussant d’autant plus la limite fatidique des 100 %. Parmi les principales explications à ce soulagement, les trois récentes émissions de dette subor­donnée pour un total de près de 1,1 Md€ (499 M€ à 3,38 % en janvier 2017, 338 M€ à 2,56 % en décembre 2017, 256 M€ à 2,58 % en janvier 2018), à des conditions considérées comme « très favorables ». Ensuite un essor progressif des certificats mutualistes, pour près de 100 M€ sur deux ans. « Je suis surpris que seuls AG2R La Mondiale et Groupama se soient emparés de ce dispositif », s’est toutefois étonné André Renaudin.

Résultat : les principaux indicateurs financiers d’AG2R La Mondiale sont au vert, quelques mois avant la conclusion probable des fiançailles avec Matmut. Le résultat net groupe est en croissance régulière depuis 2013, il s’élève désormais à 361 M€ (392 M€ pour l’assurance vie, 67 M€ pour la prévoyance / santé et -98 M€ d’impôts). Les fonds propres (+6,4 % à 6,07 Md€), l’encours global (+4,3 % à 86,9 Md€) et les actifs totaux (+3,4 % à 101,1 Md€) sont également bien orientés. Mais les étapes à franchir avant la constitution de ce nouveau géant de l’assurance sont encore nombreuses. AG2R La Mondiale a, ainsi, maille à partir avec son pôle mutualiste, en proie à bien des tensions, sans oublier le dossier de l’institution de prévoyance Arpè­ge Prévoyance.

Un pôle mutualiste en plein chambardement

Rares sont les moments où AG2R La Mondiale s’est retrouvé sous les feux de la rampe pour des défections en son sein, mais son pôle mutualiste AG.Mut connaît actuellement une période pour le moins agitée. Du côté du pôle Fonctions publiques, Territoria Mutuelle (ex-Smacl Santé) s’apprêterait, selon nos informations, à faire ses valises un an seulement après son intégration, en partance vers Aesio. De son côté, que la mutuelle du ministère de la Justice (MMJ) paie le prix de son non-référencement sur son ministère socle. Muta Santé, du côté des mutuelles interprofessionnelles, a décidé de reprendre son indépendance, suite aux tensions entre le groupe et la business unit Arpège (avec Arpège Prévoyance). Ce départ devrait permettre à une autre mutuelle alsacienne, la Caisse de prévoyance mulhousienne, d’intégrer le groupe.

 

Devenir leader en se diversifiant

Les nouveaux statuts nécessaires à cette opération viennent d’être adoptés, une anticipation qui n’est, en réalité, pas nouvelle : « Lorsque nous avons modifié l’articulation juridique entre AG2R et La Mondiale, nous avions déjà dans l’idée d’intégrer une mutuelle d’assurance », s’est amusé André Renaudin.

Un préalable indispensable à la tenue des différentes assemblées générales des composantes de la Sgam AG2R La Mondiale (les 29 et 30 mai prochains) pour, finalement, faire d’AG2R La Mondiale Matmut un leader diversifié et solide dans une sphère assurantielle toujours plus concentrée.

Je suis surpris que seuls AG2R La Mondiale et Groupama se soient emparés de ce dispositif...

André Renaudin, directeur général de AG2R La Mondiale, à propos des certificats mutualistes

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance dommages aux biens

Cachan Habitat OPH

16 septembre

94 - Cachan

Acquisition d'un véhicule neuf.

Comité Martiniquais du Tourisme

15 septembre

972 - FORT DE FRANCE

Lac de la Sorme - assistance à l'élaboration d'un programme de travaux d'ingénierie...

Communauté Urbaine Le Creusot-Montceau (CUCM)

15 septembre

71 - CU LE CREUSOT MONTCEAU

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Résultats 2017 : AG2R La Mondiale s'embellit avant son mariage avec Matmut

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié