[DOSSIER] Résultats 2017 : contrastes chez les paritaires 9/10

Résultats 2017 : Audiens optimiste pour l'avenir

Résultats 2017 : Audiens optimiste pour l'avenir

Le groupe de protection sociale de la presse, de la culture et de la communication dégage de bons résultats en assurance de personnes, poussés par une démographie favorable dans le monde de la culture – compensant les difficultés du secteur de la presse.

Audiens fête ses 15 ans… plutôt en bonne forme. Le groupe de protection sociale de la presse, de la culture et de la communication a publié ses résultats pour l’année 2017, année marquée notamment par la séparation avec la MRSSC et l’ex-mutuelle Audiens, désormais prénommée uMEn et dans le giron du groupe mutualiste Harmonie.

Le groupe enregistre ainsi d’importantes progressions de cotisations en retraite complémentaire (+11,8% à 1,13 milliard d’euros) mais, surtout, en assurances de personnes. Audiens affiche un chiffre d’affaires de 273 millions d’euros de cotisations brutes, soit une progression de 6,2% par rapport à la (plutôt difficile) précédente année. Son ratio de solvabilité progresse de 14 points (172% de couverture du SCR), pour un total de fonds propres S2 de 273 millions d'euros : s’il reste plutôt bas en comparaison du marché, c’est que « nous n’avons pas d’intérêt à avoir une sur-trésorerie », estime le directeur entreprises et institutions d’Audiens Éric Breux. Audiens affiche enfin, à nouveau, un résultat net légèrement positif (1,3 million d'euros).

Explosion du risque arrêt de travail

L’année 2017 a notamment été marquée en santé par l’entrée en vigueur des contrats responsables – l’équivalent de 65 millions d’euros de contrats a été responsabilisé sur les 160 du périmètre actuel – et, par essence, le départ d’uMEn. « Nous sommes à l’équilibre sur la sinistralité en santé/prévoyance », souligne Éric Breux, directeur du pôle Entreprises et Institutions. Seule difficulté notée sur ce point : l’explosion du risque arrêt de travail.

Sur la retraite complémentaire, de nouvelles entreprises comme Eurodisney France, France Télévisions ou encore l’institut national de l’audiovisuel (Ina) ont rejoint Audiens, alors même que s’organise désormais en pratique l’Alliance pro(fessionnelle) regroupant les IRC de Pro BTP, Agrica, Lourmel, IRP Auto et B2V en plus d’Audiens. Les deux premiers conseils d’administration côté Agirc et Arrco viennent de se tenir, alors que se prépare désormais le régime unifié au 1er janvier 2019.

Un pôle médical en construction

Le départ d’uMEn n’avait guère eu d’impact visible sur la communication d’Audiens lors de l’annonce du nouveau pôle mutualiste du groupe de protection sociale, avec l’intégration de Pleyel Santé : il n’en a guère plus aujourd'hui. Audiens aurait récupéré l’équivalent d’un peu moins de huit millions d’euros de cotisations en provenance de l’ex-mutuelle Audiens (soit environ un septième de son portefeuille original), près de 5 millions en collective et 3 millions en individuelle. Aussi, s’il n’a plus le centre de santé Turbigo, le groupe vient de poser les premières pierres du futur centre Bergère. « Nous avions laissé le centre Turbigo en équilibre lors du départ de la mutuelle, tempête le directeur général d’Audiens Patrick Bézier : il ressemble désormais à un dispensaire ! »

Le pôle médical Bergère doit ouvrir au second semestre 2019, au sein d’un immeuble de sept étages comprenant des espaces dédiés aux soins dentaires, aux médecines alternatives… Entretemps, Audiens avait déjà compensé le départ du centre Turbigo avec des partenariats avec le centre dentaire Pleyel à Saint-Denis, la clinique dentaire Prédentis à Paris ainsi qu’avec le groupe d’imagerie médicale Paris centre Bachaumont.

Toujours en santé, Audiens a officialisé début 2018 le déploiement, au sein de ses offres, de deux nouveaux services de prévention, présents dans un certain nombre d’autres offres : la téléconsultation médicale avec MédecinDirect et le second avis médical avec Deuxième Avis.

Confiance dans l'avenir

En marge de l’annonce de ces résultats encourageants, Audiens a trouvé une autre potentielle raison d’être confiant pour son avenir – et elle est démographique. « L’emploi de notre secteur est en forte progression », a rappelé Patrick Bézier, distinguant toutefois la forte croissance du monde de l’audiovisuel compensant, plus ou moins, la difficile situation de la presse.

Surtout, le directeur général d’Audiens constate que la fin des clauses de désignation n’a, pour l’heure, quasiment pas eu d’impact sur l’activité du groupe de protection sociale (97,5% de sauvegarde sur les grands comptes) : « Les groupes paritaires professionnels n’ont globalement pas observé d’effondrement post-désignation », constate-t-il – une donnée à mettre en perspective avec les bons résultats annoncés cette semaine par le conseil technique des institutions de prévoyance (CTip). « L’approche par les branches est certainement la meilleure approche économique et sociale », a-t-il ajouté.

Emploi

BNP PARIBAS

Architecte IT H/F

Postuler

CIBLEXPERTS

Expert RC construction ou mécanique H/F

Postuler

ADECCO GS

Gestionnaire Sinistres (H/F)

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de services d'assurances

Ville de Broons

21 août

22 - Broons

Réalisation d'une mission de commissariat aux comptes - relance

Laval Agglomération

21 août

53 - LAVAL AGGLOMERATION

Prestations de Contrôle du service fait (CSF) des bilans des opérations programmées...

FPSPP Fonds Paritaire de Securisation des Parcours Proféssionnels

21 août

75 - FPSPP

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Résultats 2017 : Audiens optimiste pour l'avenir

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié