Tiers payant : les Mutuelles de France ne renoncent pas

Tiers payant : les Mutuelles de France ne renoncent pas

La Fédération des mutuelles de France (FMF) se réjouit partiellement des récents signaux envoyés par la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn sur la réforme de la généralisation du tiers payant.

Parmi les nombreuses séries à épisodes qui ont récemment émaillé le monde de l’assurance santé, le tiers payant fait partie de celles qui cristallisent toujours de fortes tensions. Et les récentes annonces de la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn l’ont encore récemment montré.

Elle s’est en effet prononcée en faveur d’un calendrier de montée de prise en charge du tiers payant sur la part complémentaire, en parallèle de l’ « acquis » qu’est cette mise en place sur la part obligatoire. Objectif : aboutir à un « tiers payant généralisable, facile, opérationnel et accessible à tous », une ambition qui a surtout suscité des réserves de la part des syndicats médicaux.

La Fédération des Mutuelles de France (FMF), de son côté favorable de longue date au tiers payant généralisé (et non pas généralisable, une nuance lexicale qui a marqué ce dossier depuis l’entrée en fonction d’Agnès Buzyn), se veut plus positive.

Une généralisation pas abandonnée

« Cinq mois après avoir reculé face aux médecins les plus libéraux sur la généralisation du tiers payant, le gouvernement semble finalement reconnaître la nécessité de déployer progressivement ce dispositif », s’est réjouie la FMF par voie de communiqué. Et d’ajouter que les obstacles à cette généralisation, pour elle, « se trouvent en premier lieu du côté de certains médecins ».

La FMF reste toutefois réservée sur les récentes conclusions d’un nouveau rapport de l’Igas sur ce sujet, amenant à une segmentation des populations bénéficiant du tiers payant – une position peu éloignée de celle du Syndicat des médecins libéraux (SML) craignant une « confusion » entre « tiers payant acquis » et facultatif. Mais la FMF d’ajouter : « l’imposition du tiers payant sur les parts obligatoire et complémentaire pour un segment de la population obligera les médecins à adopter des logiciels qui garantiront, à terme, la généralisation du tiers payant à l’ensemble de la population ».

Emploi

KAPIA RGI

ANALYSTES FONCTIONNELS en Assurance Vie et /ou IARD

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler

KAPIA RGI

DÉVELOPPEURS ANGULARJS H/F

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Tiers payant : les Mutuelles de France ne renoncent pas

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié