[DOSSIER] Les 10 dossiers chauds de 2017 5/11

Mutuelles et groupes de protection sociale : mouvements à tous les étages

Mutuelles et groupes de protection sociale : mouvements à tous les étages
Jean-Louis Davet, DG du groupe MGEN , s’est montré confiant sur la création de l’UMG avec Harmonie mutuelle, lors de la «Conférence Argus» du 6 décembre dernier.

2017 n’échappera pas à la règle. Comme les années précédentes, les mouvements d’alliances et éventuelles désunions seront à surveiller de près.

Rapprochements et fusions, voire divorces, devraient encore marquer l’année 2017 au sein du monde mutualiste et des groupes de protection sociale. Entrée en vigueur de Sovabilité 2, baisse des marges et forte concurrence en santé, réduction des coûts de gestion, digitalisation… Les facteurs de concentration demeurent. Les prochains mois seront déterminants pour l’avènement du poids lourd mutualiste, le futur groupe MGEN-Istya – Harmonie. Après la « pause » de la fin 2016, Jean-Louis Davet, DG du groupe MGEN s’est montré résolument confiant, lors de la « Conférence Argus » du 6 décembre sur la création de l’union mutualiste de groupe (UMG). Elle devrait intervenir « courant 2017 » a déclaré le président d’Harmonie mutuelle, Stéphane Junique, lors d’une conférence de presse mi-décembre. L’autre « géant » mutualiste, le groupe Aesio, est bien sûr les rails depuis juillet 2016, mais la seconde étape, à savoir l’intégration de Solimut en 2017, semble moins affirmée.

L’exception lyonnaise

Au-delà, La Mutuelle générale a annoncé relancer sa recherche d’un partenaire après l’échec de son rapproc hement au printemps dernier, avec Malakoff Médéric. Se focalisera-t-elle à nouveau sur un groupe de protection sociale ? La fin de Sferen laisse Macif et Matmut bien isolées, même si cette dernière développe des relations croissantes avec Harmonie mutuelle. Sans oublier Covéa qui a démontré avec Unéo et MGP sa capacité à séduire les mutuelles santé. Chez les paritaires, les fédérations Agirc-Arrco maintiennent leur pression afin de ramener les groupes, notamment professionnels, dans le rang de la taille critique en retraite complémentaire. Sous leur pression, Agrica (agriculture) vient de solliciter les grands groupes sur les conditions d’un rapprochement. L’Ircem (employés de maison) va devoir trancher entre AG2R La Mondiale et Humanis. Concernant le groupe de protection sociale IRP auto, son rapprochement avec Klesia ne paraît pas remis en cause, même si les deux acteurs ont dû revoir leur copie. Seul Apicil semble passer entre les mailles du filet, « l’exception lyonnaise » ironise un bon connaisseur du paritarisme.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 01 juillet 2022

ÉDITION DU 01 juillet 2022 Je consulte

Emploi

CNA HARDY

Souscripteurs et Gestionnaires H/F

Postuler

Nexforma

Consultants Spécialisés Indépendants H/F France Entière

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Services d'assurances

Ville d'Aire sur l'Adour

28 juin

40 - Aire-sur-l'Adour

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Mutuelles et groupes de protection sociale : mouvements à tous les étages

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié