Mutuelles étudiantes : un plan B en vue pour la LMDE

Mutuelles étudiantes : un plan B en vue pour la LMDE

Trois jours après la dénonciation de la convention d’adossement avec la MGEN, une nouvelle solution est envisagée pour La Mutuelle des étudiants, avec une délégation de la gestion du back office durégime obligatoire à la Caisse nationale d’assurance maladie (CnamTS).

Lors d’un comité d’entreprise extraordinaire qui s’est tenu ce mardi matin, l’administratrice provisoire, Anne-Marie Cozien, a pris acte de la dénonciation de la convention d’adossement de la LMDE à la Mutuelle générale de l’Education nationale (MGEN), décidée par cette dernière lors de son conseil d’administration, vendredi 24 octobre.

La LMDE reste la Sécu des étudiants

«A partir de là, je peux commencer à négocier avec la Caisse nationale d’assurance maladie (CnamTS) un adossement du back-office du régime obligatoire de la LMDE», a indiqué Anne-Marie Cozien. Ce nouveau scénario correspond au tournant défendu par le syndicat étudiant Unef, vendredi dernier également.

Il ne s’agit pas d’une réintégration du régime étudiant par la Sécurité sociale, telle qu’elle est préconisée notamment par une proposition de loi de la sénatrice UMP Catherine Procaccia, qui doit être discutée à mi-novembre au Palais du Luxembourg. Dans ce scénario, la CnamTS assure l'infogérance informatique pour le compte de la mutuelle – comme elle le fait déjà pour certaines mutuelles de la fonction publique –, qui conserve sa délégation de gestion et reste le guichet de la Sécu pour les étudiants.

Un nouveau partenariat avec la MGEN

Un partenariat renforcé serait négocié avec la MGEN pour la gestion du régime complémentaire des étudiants. Dans ce cadre, l’administratrice provisoire devra négocier plusieurs points avec la MGEN. Ils concernent en particulier la volonté de la MGEN d’assurer l’avenir de la LMDE, l’offre de celle-ci, qu’il serait nécessaire de simplifier, ainsi que certaines modalités de la convention de substitution qui lie les deux mutuelles.

Outre la MGEN, les syndicats et l’Assurance maladie, Anne-Marie Cozien évoque la nécessité de discussions à court terme avec l’exécutif politique, à savoir l’Elysée, Matignon et plusieurs ministères (Santé, Education nationale, Jeunesse et Sports). «Il faudra que tous les jalons soient posés d’ici la fin du mois de novembre», précise-t-elle.

A plus long terme, Anne-Marie Cozien dit envisager de nouveaux services pour conforter le rôle de la LMDE, notamment dans le domaine de la prévoyance, des services bancaires, du sport, etc. Cette évolution rejoint celle proposée par l’Unef en fin de semaine dernière.

Le scénario de la dernière chance

A l’issue du comité d’entreprise extraordinaire, Dominique Corona, délégué syndical Unsa (majoritaire) de la LMDE, s’est déclaré «satisfait» que l’administratice provisoire, l’Unef et la MGEN semblent privilégier le même scénario. «Si l’emploi est préservé, nous jouerons le jeu», a-t-il ajouté. L’Unsa demande aussi la tenue rapide d'une table ronde réunissant tous les partenaires (MGEN, syndicats, assurance maladie, Etat) pour travailler sur un projet qui permettra de garantir la pérennité de la mutuelle étudiante.

Ce nouveau scénario est pour ainsi dire celui de la dernière chance pour la LMDE. Si un accord sur un projet ne pouvait pas être mis en œuvre et validé d’ici la fin de l’année, la mutuelle risquerait alors d’être placée sous administration judiciaire.

Emploi

PARANGON INVESTISSEMENT

Conseiller Commercial H/F

Postuler

KAPIA RGI

ANALYSTES FONCTIONNELS en Assurance Vie et /ou IARD

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance statutaire des agents communaux

Ville de St-Laurent de la Salanque

16 novembre

66 - St Laurent de la Salanque

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Mutuelles étudiantes : un plan B en vue pour la LMDE

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié