Mutuelles : le groupe Vyv passe à l'offensive

Mutuelles : le groupe Vyv passe à l'offensive

De la création de nouveaux outils structurants pour le groupe à la diversification en Iard, en passant par l’harmonisation des réseaux ou l’intégration de nouvelles mutuelles, le premier groupe mutualiste multiplie les chantiers.

Cinq mois après l’annonce officielle de sa création, le groupe mutualiste Vyv a présenté une feuille de route incarnant, selon son président Thierry Beaudet, sa volonté d’être « offensif ». Désireux de s’affirmer comme un « acteur global de santé et, plus encore, un acteur de la protection sociale » capable de « peser sur son environnement », le premier groupe mutualiste français (9 Md€ de chiffre d’affaires pour 10 millions de personnes protégées) se renforce simultanément sur tous les fronts.

Deux nouvelles mutuelles

Deux projets d’affiliation à l’UMG (union mutualiste de groupe) Groupe Vyv sont actuellement à l’étude. Le premier concerne Chorum, mutuelle dédiée aux acteurs de l’économie sociale, actuellement substituée par Mutex Union. « Comme cette dernière a vocation à disparaître d’ici deux à trois ans, nous avions l’obligation de trouver une solution pour cette mutuelle qui fait essentiellement de la prévoyance et est très importante pour nous », a expliqué Stéphane Junique, président d’Harmonie Mutuelle et de Vyv Care. La mutuelle devrait entrer dans l’UMG Vyv et bénéficier de mécanismes de réassurance. Le groupe souhaite ainsi en faire sa structure de référence en santé et prévoyance auprès des acteurs de l’économie sociale.

La deuxième arrivée significative est celle de Carel Mutuelle, le premier opérateur de retraite supplémentaire des élus locaux. Jusqu’alors substituée par Mutex Union, elle était confrontée à la même problématique que Chorum. Son intégration dans le groupe Vyv, qui devrait être soumise à l’assemblée générale de juin, répond selon Stéphane Junique au souci de ne pas voir cette mutuelle « importante » se retrouver isolée. « Nous conserverons de la réassurance par Mutex S.A. pour permettre à Carel de voir l’avenir avec confiance », a ajouté M. Junique.

Quant à Mutex S.A., Harmonie Mutuelle ne remet pas en question les équilibres actuels. « C’est aux collègues d’Aesio de se décider », a commenté M. Junique.

Un partenariat étroit en Iard

Le groupe a confirmé sa volonté de se développer en assurance dommages, avec un partenariat fort. « Nous étudions l’entrée de Smacl Assurances dans l’UMG », a annoncé François Venturini, directeur général de Vyv. Il a également indiqué « étudier l’opportunité de resserrer les liens avec la MAIF ». L’enjeu consiste à trouver « un montage suffisamment solide pour durer ». Il n’est cependant pas question d’une entrée de la mutuelle d’assurance dans l’UMG.

Un outil commun pour l’assistance

L’unification des structures apparaît comme une des priorités du groupe. « Ressources Mutuelles Assistance (RMA) va devenir l’assisteur de l’ensemble des mutuelles du groupe. Les mutuelles qui ont des contrats ailleurs vont les résilier », a déclaré M. Venturini. Au-delà du Groupe VYV, RMA continuera à proposer à d’autres structures des solutions pour leurs adhérents et leurs entreprise clientes.

Convergence des réseaux de soins

Le groupe a également l’intention d’unifier ses réseaux de soins, Harmonie Mutuelle détenant Kalivia avec Malakoff Médéric et MGEN et d’autres mutuelles de fonctionnaires disposant de leurs réseaux sous la bannière Istya. « Les discussions en cours avec Malakoff Médéric se passent bien », selon Thierry Beaudet. Si cette convergence aboutissait, elle donnerait naissance au premier réseau du marché avec 15 millions de personnes couvertes. Le groupe souhaite par ailleurs se diversifier au-delà de l’optique, du dentaire et de l’audioprothèse. Un réseau d’ostéopathie verra bientôt le jour.

La gestion d’actifs unifiée

Créée par le groupe MGEN pour gérer ses actifs, Egamo a désormais vocation à centraliser la gestion des actifs du groupe. Ce dernier compte en retirer d’importantes économies d’échelle.

Quant à la politique d’investissements du groupe, elle disposera d’un nouvel outil avec VYV Invest. Constituée en début d’année, cette société devrait être pleinement opérationnelle au second semestre. Cette structure aura une double vocation. D’une part, mettre en commun des filiales et participations placées sous le contrôle stratégique du groupe. D’autre part, créer un fonds d’investissement pour « favoriser et piloter la mise en place d’une politique d’investissement sur le long terme ».

Développement à l’international

Enfin, Joseph Deniaud, vice-président délégué du groupe, a évoqué cinq axes de développement sur le cœur de métier du groupe : le « grand collectif », les jeunes, la prévoyance, les collectivités territoriales et l’international.

Emploi

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Mutuelles : le groupe Vyv passe à l'offensive

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié