Négociations salariales : fin du conflit chez CBP

Négociations salariales : fin du conflit chez CBP
Le débrayage organisé jeudi 30 mars devant les locaux du courtier en assurance CBP à Saint-Herblain (Loire-Atlantique) avait réuni «200 à 250 salariés», selon les organisations syndicales CFDT, CGT et FO. ©

Les salariés grévistes du courtier en assurances CBP ont décidé de mettre fin à leur mouvement de protestion, suite à de nouvelles propositions d'augmentations salariales formulées par leur direction. 

Après cinq jours de débrayage (1 heure par jour entre le 27 et le 30 mars, 2 heures le 31 mars), les employés du courtier en assurances CBP ont décidé de reprendre le travail le 3 avril. Cette fin de mobilisation fait suite à de nouvelles propositions faites par leur direction sur les salaires. A savoir : 2% d’augmentation générale pour les collaborateurs ayant un salaire inférieur à 40 000 €, l’augmentation de 0,5% de l’enveloppe liée à l’étude comparative des salaires par rapport aux autres entreprises du secteur d’activité (pour atteindre 3,3%), et enfin la prise en charge des heures de grève, à hauteur de 5 heures par salarié gréviste.

Des augmentations... en plus de celles obtenues lors des NAO

Ces mesures s’ajoutent à celles prévues dans l’accord NAO 2017 signé par la CFTC et la CGT le 23 mars dernier au sein du groupe Financière Holding CEP, actionnaire de CBP mais également des courtiers en crédit immobilier Immoprêt et Empruntis. Cet accord prévoyait alors pour le pôle courtage assurances des augmentations générales et individuelles, ainsi qu’une enveloppe pour revaloriser les salaires de fonction nécessitant « une expertise de plus en plus importante », nous avait indiqué la direction, le 27 mars dernier. Avant d’ajouter : « Pour les employés et les agents de maîtrise, l'augmentation de l’enveloppe salariale globale est de 5% en rythme annuel alors que l’inflation est proche de zéro. Ce dispositif est, de plus, complété par un système de primes individuelles majoré de 32 % du fait de l’activité très forte observée en 2016 ».

Une mobilisation payante

Pour autant, estimant que leur entreprise réalisait « des bénéfices exceptionnels depuis plusieurs années », la CFDT, FO et la CGT voulaient que les négociations salariales soient rouvertes. Avec cette nouvelle proposition de la direction de CBP, les trois organisations syndicales semblent avoir été entendues.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 21 janvier 2022

ÉDITION DU 21 janvier 2022 Je consulte

Emploi

LA CENTRALE DE FINANCEMENT

RESPONSABLE ADJOINT MARCHE ASSURANCES H/F

Postuler

La Mutuelle Générale

RESPONSABLE D'APPLICATION WORKDAY (H/F) - CDI

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Négociations salariales : fin du conflit chez CBP

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié