Optique : l’UFC – Que Choisir dénonce à nouveau l’inefficacité du plafonnement des remboursements

Optique : l’UFC – Que Choisir dénonce à nouveau l’inefficacité du plafonnement des remboursements

L’organisation de consommateurs critique la récente réforme du remboursement et met en garde contre les promesses de prise en charge intégrale de certains candidats à la présidentielle.

Alors que la question du reste à charge en santé des usagers fait l’objet de débats et propositions dans la campagne électorale qui s’ouvre, et dans le prolongement de ses études passées, l’UFC – Que Choisir dénonce à nouveau l’échec des mesures mises en œuvre par le gouvernement pour endiguer les dépenses d’optique des Français, qui n’ont jamais été aussi élevées (5,8 milliards € au total en 2015). L’organisation de consommateurs met aussi en garde « contre les promesses intenables de prise en charge intégrale lors de la prochaine mandature ».

Toujours trop de magasins

Les surcoûts français de l’optique, « véritable exception avec un budget supérieur en France de 50 % à la moyenne européenne », ont deux origines principales, selon l’UFC – Que Choisir : un trop grand nombre de points de vente, et des remboursements « parfois trop généreux de la part des complémentaires santé ». Concernant les magasins d’optique, l’organisation de consommateurs note que leur nombre a encore progressé de 11 % depuis 2012. Elle stigmatise aussi l’inefficacité du plafonnement des remboursements introduit dans les contrats responsables. Cette mesure n’aurait pas permis d’inverser la tendance, les remboursements étant repartis à la hausse au premier semestre 2016, après avoir « semblé marquer le pas au deuxième semestre 2015 ». L’UFC – Que Choisir dénonce aussi des écarts tarifaires « injustifiés entre départements ».

L’organisation de consommateurs appelle par conséquent à « une refonte du système de plafonnement des remboursements en optique, qui ne doit s’appliquer qu’aux contrats de complémentaires santé ne prévoyant pas l’accès à un réseau de soins ». Elle invite aussi les consommateurs à «faire jouer la concurrence entre points de vente physiques et en ligne, notamment à travers les réseaux de soins».

Un vœu pieu

L’annonce par plusieurs candidats à la présidentielle d’une prise en charge à 100 % de l’optique au cours du prochain quinquennat relève du « vœu pieu », estime l’UFC – Que choisir. Sa mise en œuvre se traduirait par des « prélèvements supplémentaires », et il est « impossible de rembourser intégralement un bien médical dont le prix varie d’un magasin à l’autre ».

Emploi

AFI ESCA

Commercial grands comptes H/F

Postuler

Collecteam

Responsable Technique Contrats Santé et Prévoyance H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Services d'assurances 2019-2022 pour la SIG.

Société immobilière de la Guadeloupe (SIG)

24 janvier

971 - LES ABYMES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Optique : l’UFC – Que Choisir dénonce à nouveau l’inefficacité du plafonnement des remboursements

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié