[DOSSIER] Expertise 4/4

Ouragan Irma : aux Antilles, les experts face à l'exceptionnel

Ouragan Irma : aux Antilles, les experts face à l'exceptionnel

Sur Saint-Martin et Saint-Barthélemy, les experts sont confrontés à des dommages d’une ampleur jamais vue et à un mode opératoire logistique et sécuritaire hors normes.

Près de 75 % du bâti détruit, des débris accumulés sur des routes impraticables, des coupures d’eau, d’électricité, des communications interrompues : l’ouragan Irma, qui a frappé Saint-Martin et Saint-Barthélemy, le 6 septembre, a laissé derrière lui un paysage de désolation. Des conditions extrêmes auxquelles les experts n’avaient jamais été confrontés. « Dans les premiers jours qui ont suivi, c’était le black-out total. Pas d’Internet, pas de télé­phone : impossible de communiquer pour effectuer une première constatation des dégâts », raconte Jean-Vincent ­Raymondis, directeur général adjoint de Saretec. Le travail de reconnaissance a encore été compliqué par l’interruption des vols commerciaux. Ces derniers ont repris le 14 septembre sur Saint-Barthélemy et le 22 septembre seulement sur Saint-Martin. « Nous avons subi dans un premier temps 50 annulations de vols. Nos experts sont partis le 22 septembre dans la ­soirée », se souvient Christophe ­Arrebolle, président de Texa.

Composer avec l’existant et inventer des moyens

Pour contourner ces difficultés d’accès, certains ont trouvé la parade. IXI-Groupe a équipé sa dizaine d’experts de drones afin d’utiliser la visio-expertise.

Nombreux sont les experts qui, lors des premières semaines, se sont rendus sur Saint-Martin par la mer. « Quatre experts accompagnés d’un skipper ont été envoyés aux Antilles par bateau. Il permet de faire le lien entre Saint-Martin et Saint-Barthélemy », explique Loïc Colin, directeur des opérations chez Eurexo (Prunay).

Un accès régulé, dans un premier temps, par les autorités. Après avoir reçu l’autorisation préfectorale indispensable, Adenes a pu positionner une équipe à Saint-Barthélemy où les routes avaient été déblayées. « Sur Saint-Barthélemy, les conditions sont plus ­praticables. Sur Saint-Martin, l’un de nos experts est resté bloqué trois heures dans sa voiture à l’arrêt en plein soleil le temps qu’on déblaie la route », témoigne Olivier Boniface, directeur général de Vering. S’ajoutent à cela les difficultés pour trouver des voitures disponibles, mais aussi les crevaisons fréquentes et la pénurie d’essence. Faute de logements disponibles, les cinq experts ­missionnés par Saretec sur Saint-Martin ont dû dormir sur leur bateau.

Irma, un ouragan « d’une intensité sans précédent »

  • Un cyclone de catégorie 5 sur l’échelle de Saffir-Simpson.
  • L’ouragan le plus puissant ayant touché un territoire avec des vitesses de vent en continu de 295 km/h et des rafales atteignant 360 km/h.
  • L’œil du cyclone a frappé les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy le 6 septembre 2017.
  • 1,2 Md€ de dégâts assurés sur ces îles, selon les premières estimations de la Caisse centrale de réassurance (CCR).
  • 10 000 à 15 000 contrats MRH et 1 000 contrats professionnels et entreprises concernés, selon les premières estimations d’Adenes.

Des sinistres, mais parfois pas de sinistrés sur place

Avec la reprise des liaisons ­aériennes, des experts ont pu être envoyés en renfort depuis la ­métropole pour compléter les équipes sur place. Encore faut-il que les sinistrés soient présents… « Les experts se sont retrouvés dans des copropriétés sans habitants. Beaucoup avaient été évacués ou rapatriés après le passage d’Irma », raconte Olivier ­Boniface.

Retardée par tous ces aléas, la procédure d’expertise « devrait prendre deux mois », estime Loïc Colin. « Du fait du caractère insulaire de cet événement majeur, il est probable que, dans les semai­nes et mois à venir, une inflation sensible des devis et offres de reconstruction ou de réparations soit observée, les ressources locales mobilisables étant limitées », prédit la Compagnie des experts agréés (CEA). Des surcoûts pour les assurés, qui sont impossibles pour l’heure à évaluer.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Renouvellement des marchés d'assurances d'HABITAT 08

Habitat 08

19 juillet

08 - HABITAT 08

Souscription des contrats d'assurances pour le cias ehpad dins lou pelou.

Maison de retraite Dinsiou Pelou

19 juillet

87 - CUSSAC

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Ouragan Irma : aux Antilles, les experts face à l'exceptionnel

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié